En mars je lâche prise ! ★

Bonjour à tous,

Déjà le quatrième rendez-vous de cette série d’articles au fil des mois de l’année. Cette année, en janvier, nous avons défini nos objectifs pour 2015, et en février, mois de fin d’hiver, nous avons soigné notre optimisme.
Avez-vous réussi ? La semaine dernière, nous avons aussi parlé de l’importance d’un groupe soutenant dans la vie, avez-vous fait l’exercice ? Si non, c’est ici.

Et revoilà le mois de mars ! Dans quelques jours, c’est déjà le printemps. Pour nous préparer à cette nouvelle saison et à la nouvelle énergie, voici un secret :

Il est temps de lâcher prise, de laisser aller… 

 

C’est un beau programme à tous les niveaux de notre expérience de vie :

Corps
Émotion
Pensée
Environnement
Expérience du passé
Résistance à ce que nous vivons dans le présent
Peur du nouveau

.

Nous devons faire de la place, dans ce qui fait notre vie, pour de nouvelles choses, de nouvelles expériences, pour garder un niveau d’énergie élevé.

Commençons par notre corps : dans la nature, il y a un cycle tout à fait naturel qui existe depuis des centaines de milliers d’années, le corps stocke en hiver, car nos gènes nous protègent encore contre la rareté de la nourriture – on oublie souvent que l’arrivée des réfrigérateurs est un phénomène très récent dans la longue histoire de l’humanité. Nos gènes évoluent très très lentement.

.

Peut-être avez-vous pris un peu de poids en hiver, ou votre corps vous semble plus raide ou fatigué ?

.

Qu’avez-vous besoin de laisser aller ?

.

C’est le moment d’envoyer à vos gènes le message suivant :

.

Je peux lâcher prise et relâcher ce qu’il n’est plus nécessaire de garder.

.

Dans la conception de l’Être dans la Gestalt, il y a l’idée essentielle que le corps et l’esprit ne font qu’un.
Ce que je garde dans mon esprit, je le garde dans mon corps.
Lorsque je lâche dans mon corps, je libère aussi quelque chose dans mon esprit.
Et inversement !

J’ai accompagné des personnes dans un travail sur soi en Gestalt, et suite à des prises de conscience, elles ont perdu du poids. Cette perte de poids a amené aussi des changements dans leur esprit, par exemple sur leur image corporelle ou leur estime de soi.

De nombreux stagiaires, pendant un stage de Gestalt, ont changé leur état d’esprit, lâché prise et ont senti tout de suite une incroyable énergie dans leur corps.

.

Je peux lâcher prise et relâcher ce qu’il n’est plus nécessaire de garder.

.

Comment le faire ? Faites l’exercice qui suit.

 

 

Préparation

.

Je me pose dans un endroit calme, où je peux me concentrer quelques minutes.
Je ferme les yeux et je prends quelques respirations profondes.
Maintenant, je me centre sur mon cœur, au centre de ma poitrine.

Je réouvre les yeux doucement.

.

Exploration

.

1) Comment vous sentez-vous dans votre corps ?
Respirez tranquillement et imaginez que vous pouvez scanner votre corps, un peu comme si vous faisiez une radio de tout votre corps.
Passez en revue les parties de votre corps, si vous avez du mal, laissez-vous aller à vos impressions, même si vous avez la sensation d’imaginer.
Accueillez les impressions.

.

2) Choisissez une partie de votre corps qui vous semble retenir ou stocker quelque chose. Que ressentez-vous ?
Imaginez les détails, les sensations, les sentiments que vous ressentez alors.
Y a-t-il une situation qui vous revient, associée à cette partie de votre corps ?
Si quelque chose vient c’est parfait, si rien ne vient c’est parfait aussi.

.

3) Affirmez à voix basse la phrase suivante 3 fois :
« Je peux lâcher prise et relâcher ce qu’il n’est plus nécessaire de garder. »

Affirmez à voix basse la phrase suivante 3 fois :
« Je m’aime et je m’accepte complètement. »

Respirez simplement dans cette partie de votre corps.

Laissez les choses se faire.

.

4) Vous pouvez répéter l’exercice avec une deuxième partie de votre corps si vous le voulez.
Laissez votre corps intégrer, ne faites pas tout en une fois, vous pouvez refaire l’exercice les jours suivants.

.

Acceptation

Respirez tranquillement et acceptez toutes vos sensations, vos impressions agréables ou désagréables, permettez-leur simplement d’être là.

 

Ajustement

Réfléchissez sur le lien entre votre corps et vos expériences de vie.
Soyez dans l’intention d’aimer votre corps comme il est ici et maintenant.
Félicitations !
Partagez votre expérience avec un(e) ami(e) ou envoyez-moi un mail.
Comments
  • Valérie Cnudde Gendreau
    Répondre

    MERCI

Leave a Comment

Contactez-nous

Bonjour, vous avez besoin d'information concernant nos programmes, nos formations, ou toutes autres demandes d'informations, alors écrivez-nous et nous reviendrons vers vous, dès que possible.

Trouvez toutes les réponses à vos questions sur nos formations, en participant à notre conférence gratuite en ligne ! .... Je participe !
+ +