En juillet, je traverse mes résistances à méditer ! épisode 1

 

Avez-vous commencé votre méditation ? Si non, cliquez ici

En prenant ce temps pour vous, vous allez rentrer dans un autre univers, l’univers du calme et du bien-être.

Si vous vous trouvez des raisons de ne pas le faire, lisez la suite.

Je vous offre trois épisodes pour réussir à méditer.

Bonne fin de juillet !

À bientôt,
Arnaud SEBAL

L’exercice : 

 

Lisez le texte ci-dessous et commencez votre méditation ici

Traverser ses résistances 

Le premier enjeu de la méditation, c’est déjà de réussir à méditer,

et cela n’est pas toujours facile au début de votre pratique.

La Gestalt à l’IFAS nous invite, et c’est important, à avoir un espace dans notre vie pour la méditation.

Cela peut être une méditation très simple, que nous appelons la méditation essentielle :
Vous concentrer sur votre respiration, sur le souffle qui entre et qui sort de votre corps, et travailler votre qualité de présence.

La qualité de présence n’a pas de limites, elle est infinie.

 

1)

Le premier objectif de la méditation c’est de discipliner le mental,
dont la raison d’être est de penser.
Le mental lui-même est donc l’outil permettant de méditer et en même temps le grand obstacle à la méditation.

Lorsque vous commencez à méditer, les cinq premières minutes sont critiques : Votre mental est très actif, et il amène dans votre pensée toutes les choses que vous n’avez pas faites – toutes ces choses très importantes qui vous imposent de vous lever pour aller vous en occuper.

On pourrait comparer le mental à un enfant : il est angoissé qu’on ne s’occupe pas de lui.

Il est donc particulièrement important de traverser ces cinq premières minutes de méditation en résistant au mental.

Au bout de cinq minutes, il lâche un peu prise, ensuite il est plus calme et c’est plus facile de méditer.

Si vous voulez, vous pouvez mettre un réveil ou votre montre devant vous.
Et même si vous n’arrivez pas à méditer pendant les 5 minutes, restez assis jusqu’à ce que les cinq minutes soient écoulées, même si ce n’est pas agréable.

Si vous mettez votre réveil ou votre téléphone à sonner au bout du temps, choisissez une sonnerie très douce. Si vous quittez la méditation brutalement vous pourriez avoir mal à la tête.

Les personnes qui ont du mal à méditer peuvent, pour commencer, se fixer un objectif réaliste de méditer pendant cinq minutes,
sachant que ce qui est intéressant c’est de méditer quotidiennement.

Bonne expérience !

 

Venez apprendre à méditer avec nous et bien plus encore !

 

(Les 3 et 4 octobre 2015, 14 et 15 novembre 2015, 30 et 31 janvier 2016 ou les 19 et 20 mars 2016)
(Les 28 et 29 novembre 2015 ou les 16 et 17 janvier 2016)
(Les 21 et 22 novembre 2015 ou les 16 et 17 janvier 2016)
(Les 7 et 8 novembre 2015 ou les 16 et 17 janvier 2016)
(Les 5 et 6 décembre 2015 ou les 6 et 7 février 2016)
(Les 12 et 13 décembre 2015)

 

Commencez dès maintenant et écrivez-moi un commentaire ci-dessous !

 

 

Arnaud Sébal

Leave a Comment

Contactez-nous

Bonjour, vous avez besoin d'information concernant nos programmes, nos formations, ou toutes autres demandes d'informations, alors écrivez-nous et nous reviendrons vers vous, dès que possible.