Neuropsychologue : qu’est ce que c’est ? Puis-je consulter ?

La neuropsychologie est une discipline scientifique et médicale qui étudie les liens entre le cerveau et le fonctionnement psychologique. Elle analyse les mécanismes du cerveau ainsi que les manifestations comportementales, émotionnelles et cognitives. Elle s’intéresse ensuite à leurs interactions et à leur influence mutuelle.

Cette discipline est intégrée dans une démarche de soins, au service de patients atteints de troubles neuropsychologiques liés à des traumatismes, des maladies ou des causes psychiques. Mais il s’agit également d’un domaine de recherche à haut potentiel tant le cerveau humain et son impact sur l’émotionnel comportent encore d’inconnues.

Qu’est-ce qu’un neuropsychologue ?

Le neuropsychologue est un psychologue dans le domaine de la neurologie.

Il possède des compétences liées à la compréhension du cerveau humain et ses impacts sur notre comportement et émotions. Nous pouvons dire que c’est un expert du cerveau.

Son rôle est de déterminer les causes et impacts d’un dysfonctionnement cérébral chez un patient.

Quelles sont nos fonctions cognitives ?

La neuropsychologie s’intéresse donc aux altérations et dysfonctionnements du cerveau. Elle étudie, mesure et établit la gravité et l’importance des lésions et des troubles neurologiques. Le rôle du neuropsychologue est, ensuite, d’observer et de comprendre l’impact de ces problèmes neurologiques sur les fonctions cognitives du patient, sur ses émotions et sur ses comportements.

Les troubles neurologiques peuvent avoir un effet sur la mémoire, la perception, l’attention, la concentration, le langage, le raisonnement, la prise de décision, etc. Ces modifications cognitives imprègnent également les comportements de l’individu en matière d’autonomie, de vie sociale ou professionnelle. On observe, en outre, des conséquences émotionnelles, d’une sévérité variable, comme la dépression ou l’anxiété.

Dans un processus inverse, la neuropsychologie analyse également l’effet des maladies mentales et affections psychiatriques sur les fonctions cognitives et l’intégrité du cerveau.

Quelles sont les pathologies concernées ?

Puisque cette discipline étudie les dispositions mentales dans leur relation avec les structures cérébrales, les patients orientés vers la neuropsychologie sont souvent des individus dont le système nerveux central a été altéré. De nombreuses causes existent : un AVC, un traumatisme crânien, une infection (comme une méningite par exemple), une tumeur cérébrale, une pathologie dégénérative. Mais il peut aussi s’agir de patients présentant des lésions congénitales ou liées à un trouble du développement.

Un tout autre type de public s’adresse également aux neuropsychologues, ce sont des personnes souffrant de maladies mentales ou autres troubles psychopathologiques. Le praticien rencontre des personnes atteintes de schizophrénie, de troubles d’apprentissage ou encore d’hyperactivité. Dans un cas comme dans l’autre, le praticien s’appuie sur son expertise autour des liens entre fonctionnement du cerveau et fonctionnement psychologique pour proposer un diagnostic et, éventuellement, un trajet de soin approprié.

Où et avec qui travaille le neuropsychologue ?

Le neuropsychologue est susceptible de travailler avec des publics très variés, que ce soient des hommes, des femmes, des sujets jeunes ou âgés, voire des enfants. Le neuropsychologue intervient en milieu hospitalier, au sein de plusieurs services en fonction des pathologies rencontrées : neurologie, psychiatrie, gériatrie, etc.

Le neuropsychologue’ est également un des interlocuteurs majeurs dans les centres de rééducation et de revalidation. Il peut aussi trouver sa place dans les équipes pluridisciplinaires des centres de santé mentale, aux côtés des psychothérapeutes, psychologues, psychiatres, etc. De nombreuses personnes vieillissantes, atteintes d’Alzheimer ou d’autres affections dégénératives de leurs fonctions cognitives, s’adressent aux services de neuropsychologie.

Deux champs d’activités

La neuropsychologie se concrétise dans deux champs d’action distincts mais complémentaires. D’une part, elle est résolument au service immédiat des patients atteints de troubles mentaux ou de lésions neurologiques, dans une optique de diagnostic et de soin. D’autre part, elle doit son existence même à la recherche et à l’expérimentation, sources de connaissances permettant d’atteindre et de faire évoluer sa dimension curative.

La neuropsychologie clinique

Au sein du champ de la psychologie clinique, s’intègre la neuropsychologie clinique. Son objectif se cristallise autour du diagnostic et de la prise en charge de patients atteints de dysfonctionnements neurologiques.

Les conséquences de ces lésions sont donc étudiées par le neuropsychologue’ afin d’identifier les difficultés cognitives, émotionnelles ou comportementales du patient. Le praticien cherche à comprendre la nature, l’origine et le fonctionnement de ces difficultés au regard des affections neurologiques. Mais il souhaite surtout concevoir et proposer une prise en charge offrant au patient l’opportunité de vivre une vie plus confortable et plus épanouie.

La neuropsychologie expérimentale

La neuropsychologie expérimentale fait partie de ce que l’on appelle aujourd’hui, les neurosciences cognitives. Elle s’attelle à comprendre et à analyser le fonctionnement cérébral et ses liens avec la psychologie, à travers l’observation de patients atteints de lésions neurologiques.

En réalité, la neuropsychologie clinique et la neuropsychologie expérimentale sont étroitement liées. La démarche clinique se nourrissant des avancées de la recherche, tandis que les chercheurs valident ou invalident leurs études théoriques au contact de cas cliniques.

Modes d’interventions d’un neuropsychologue

Évaluation neuropsychologique & diagnostic

Un aspect majeur du travail du neuropsychologue’ est l’évaluation neuropsychologique d’un patient. Il s’agit d’un bilan réalisé à partir d’entretiens cliniques, de tests, d’observations et sur base de résultats d’examens médicaux. L’approche du neuropsychologue se veut holistique et, à l’image de la Gestalt thérapie, prend en compte tous les aspects de la vie du patient. Cette évaluation passe par l’écoute et l’analyse de l’ensemble des symptômes en présence et de leurs conséquences dans le quotidien de la personne. Elle englobe la santé et l’équilibre psychologique mais également les enjeux relationnels et socio-professionnels.

Le neuropsychologue’ analyse les lésions cérébrales et leur influence sur la vie du patient, mais il se penche également sur les fonctions neurologiques préservées. Il s’appuie sur ces dernières pour optimiser le confort de vie et permettre la récupération d’un maximum de facultés.

A l’issue du bilan neuropsychologique, un diagnostic est établi, mais l’objectif principal est de proposer une prise en charge et un trajet de soins, consistant souvent en une forme de rééducation.

Prise en charge et rééducation

A la suite d’une évaluation neuropsychologique, le praticien et son équipe conçoivent un processus de rééducation spécialement adapté à la situation du patient. De nombreux outils et méthodes sont utilisés lors de ces programmes de rééducation.

Il peut s’agir d’exercices de rééducation : exercices cognitifs visant à faire travailler certaines fonctions mentales comme la mémoire ou la capacité d’attention. Il est reconnu scientifiquement qu’un entraînement ciblé permet de réellement reconstruire et récupérer des habiletés émotionnelles, cognitives ou comportementales.

Par ailleurs, les recherches en neuropsychologie ont démontré que d’autres composantes cognitives ne peuvent pas être récupérées par un entraînement. Dans ces cas-là, la prise en charge consiste en une stratégie de compensation. Le patient va apprendre à se servir d’autres capacités pour réduire l’impact négatif de ses dysfonctionnements.

Des aménagements de la vie quotidienne sont quelquefois proposés, que ce soit dans la disposition pratique du logement pour un meilleur confort, ou dans l’organisation des activités pour optimiser l’autonomie de la personne.

La dispense d’informations au patient mais aussi à son entourage est également un aspect important de la prise en charge. Davantage compris, reconnu et soutenu par ses proches, le patient retrouve un mode de vie plus équilibré.

L’enjeu global de la prise en charge vise toujours à aider le patient à revenir vers un mode de vie plus autonome, plus confortable et plus épanouissant.

Dimension multidisciplinaire

La prise en charge d’un patient en neuropsychologie se fait souvent de manière pluridisciplinaire. S’il s’agit d’une personne victime d’un traumatisme, tel un AVC ou un accident, d’autres disciplines interviendront dans le processus de soin : médecins, kinésithérapeutes, ergothérapeutes, etc.

Dans le cas d’une approche surtout focalisée sur le bien-être psychologique d’un patient, il se peut qu’on lui propose de faire une démarche de psychothérapie. L’approche proposée par la Gestalt thérapie est un excellent outil car elle prend en compte tous les aspects de vie de la personne. Le psychothérapeute propose un plan d’action individualisé et réellement adapté à la personne et à ses difficultés. Cela permet d’avoir un impact positif sur les aspects de vie les plus importants aux yeux du patient lui-même. L’orientation vers la rencontre d’un psychiatre est parfois adéquate en fonction de la situation spécifique du patient.

Entretiens cliniques

Les patients s’adressant à un neuropsychologue n’ont pas tous souffert de lésions cérébrales avérées. Dans de nombreux cas, il s’agit de personnes supportant des difficultés psychologiques ou comportementales, susceptibles d’être liées à des causes neurologiques. Ces causes peuvent rester inconnues, mais cela n’empêche pas le praticien d’apporter un soutien et des pistes de solution.

Dans une optique similaire à celle de la psychothérapie, le neuropsychologue propose des entretiens cliniques au cours desquels le patient reçoit une écoute, un échange, des pistes d’action et un accompagnement individualisé.

Parcours académique du neuropsyhologue

Le neuropsychologue’ est, généralement, un psychologue de formation qui s’est spécialisé dans la neuropsychologie. Il existe de nombreuses conférences et programmes d’informations autour de la neuropsychologie. Des formations privées existent également. Certaines universités proposent des certificats en sciences neuropsychologiques.

Le neuropsychologue est donc un interlocuteur privilégié pour les personnes souffrant de lésions cérébrales ou pour celles qui vivent avec des dysfonctionnements cognitifs ou émotionnels handicapants. A travers une démarche d’écoute et d’analyse, dans un premier temps, et une prise en charge active, ensuite, ce praticien aide le patient à retrouver la vie la plus épanouissante possible.

Leave a Comment

Contactez-nous

Bonjour, vous avez besoin d'information concernant nos programmes, nos formations, ou toutes autres demandes d'informations, alors écrivez-nous et nous reviendrons vers vous, dès que possible.