Crise : les règles d’or pour mieux la vivre

Une autre façon de voir les choses...

Quelles sont les règles d’or pour mieux vivre la crise ?

Depuis le premier confinement, nous traversons une situation qui nous demande de faire des ajustements importants dans notre vie quotidienne.

On n’aurait sans doute jamais imaginé il y a quelques années devoir changer à ce point nos habitudes de vie pour s’adapter à la situation.

Avec un confinement, ce qu’il était possible de faire il y a quelques jours ne l’est plus maintenant. 

C’est un peu comme si une partie de notre vie d’avant avait été mise en pause.

Dans ce contexte, on peut ressentir une certaine nostalgie, voire même de la déprime et se sentir privé(e) de certaines libertés.

Les émotions ressurgissent plus que jamais. 

Certaines sont accentuées par cette atmosphère anxiogène pesante : 

peur de la maladie, 

peur pour nos proches, 

peur de l’avenir,

peur de la faillite, 

peur de ne plus pouvoir retrouver notre vie d’avant… 

Si vous vous sentez touché(e) par tout cela, je vous invite à lire cet article et à découvrir les règles d’or qui vont vous aider à traverser une telle situation. 

Je vous partage ici des pépites que nous utilisons tous les jours dans notre école de Gestalt pour vous aider à lâcher vos craintes, votre anxiété et de vous sentir mieux avec vous-même face à un confinement. 

Ces règles d’or sont issues de tout un travail de maturation, de toute mon expérience, de mes 27 années d’accompagnement en tant que thérapeute et formateur.

1) Accepter inconditionnellement ce qui se passe

La crise que nous vivons actuellement est très forte. 

Fort au point que vous pourriez avoir envie de vous réveiller un matin et d’imaginer que cette expérience n’est pas réelle et qu’elle est le fruit d’un mauvais rêve.

La vie nous fait vivre cette expérience, et tout cela a un sens. 

En fait, la vie nous donne cette belle opportunité de travailler sur l’acceptation

« Accepter que le réel soit exactement ce qu’il est, c’est la seule façon de l’aimer et de le transformer. »

André Comte-Sponville – Philosophe français

Vous pouvez choisir de vivre cette expérience de la meilleure façon possible, et vous dire :  

“j’arrête de lutter, je lâche, et j’accepte ce qui se passe”. 

En vous répétant cette phrase à haute voix et en prenant une grande inspiration, vous allez vous permettre de découvrir  qu’il y a un sens à tout cela.

Le fait d’accepter ce qui se passe actuellement va vous apporter de la paix intérieure.

L’acceptation n’est pas la résignation, la passivité, l’abandon, c’est plutôt permettre aux choses d’être sans les rejeter.

Votre anxiété va baisser.
Votre énergie vas être utiliser pour la vie.
Votre énergie vas être utiliser pour construire.
Le sens va se révéler à vous.

Qu’est-ce que cela provoque en vous quand vous vous dites cette règle d’or ? 

Quelles sont vos sensations ? 

Quelles sont vos émotions ? 

Choisir comment vous voulez vivre cette expérience

Ce que nous croyons en Gestalt,

Choisir comment nous voulons vivre cette crise…
Ce que nous croyons en Gestalt, c’est que dans la vie, on peut toujours créer un espace de choix. 
 
Par exemple, vous pouvez choisir de vivre la situation en victime : 
 
“je suis victime de la crise, des autres, du gouvernement…”
 
D’ailleurs si vous vous sentez victime en ce moment, cela signifie que vous vous sentez victime ailleurs et que cela vient de plus loin.
 
Quand vous êtes victime, vous n’êtes plus aux commandes de votre vie. 
 
Vous êtes dans la plainte.
 
Il y a là peut-être une opportunité pour vous de voir les choses autrement.
 
Par exemple en étant créateur de votre vie : 
 
“je choisis ce lieu de confinement, car je m’y sens bien et libre”
 
“je choisis comment je veux organiser mes journées”
 
« je profite de ce temps pour faire ce que je n’est pas le temps de faire d’habitude »
 
« quels changements, je peux apporter à ma vie ? »
 
Quand vous êtes le créateur de votre expérience, vous choisissez de profiter de ce moment autrement.
 
Vous allez changer de posture.
 
Vous allez sentir qu’à l’intérieur de vous, vous avez plein d’espace de choix. 
 
Vous allez vous créer une nouvelle liberté.
 
Vous allez sortir de l’idée qu’on vous impose quelque chose.
 
Si vous avez l’impression que l’on vous impose quelque chose, c’est que vous êtes certainement dans la colère, certainement depuis longtemps :-).
 
Vous pouvez dans ce cas tout à fait vous libérer de cette colère dont souvent on ne fait pas grand chose de constructif et choisir de penser différemment.
 
Vous verrez que vous vous sentirez autrement. 
 

Nous enseignons d’ailleurs lors de notre stage Nouveau Départ tous ces concepts issus de la Gestalt pour mieux vivre et réguler vos émotions.

Observer ce qui se passe en vous avec amour

Certaines peurs ressortent pour que vous puissiez en faire quelque chose. 

Certaines peurs ressortent pour que vous vous sentiez plus libre dans votre vie. 

Si vous pouviez les observer et les regarder, d’après vous, de quoi avez-vous vraiment peur par rapport à ce qu’il se passe ?

Peur de la maladie, peur de l’enfermement, peur de la crise, peur d’être séparé(e) de vos proches ?

Le fait de les écrire, de les mettre dans la lumière du conscient est très important. 

Regardez votre peur avec amour.

Cela va vous permettre de prendre déjà un peu de distance. 

Regardez cet arbre. 

Il laisse tomber ses feuilles parce qu’elles ne lui servent plus. 

Il le fait parce qu’il sait que le printemps reviendra. 

Le temps est peut-être venu de laisser tomber ce qui ne vous sert plus en vous : de vieilles attitudes, des anciennes croyances qui ne fonctionnent plus mais que vous gardez.

Laissez tomber vos feuilles et faites confiance en la nature.

 

Restez dans la confiance

Ne vous mettez pas dans la toute-puissance en pensant que vous êtes plus fort que tout le monde 🙂

Suivez les recommandations pour prendre soin de vous et des autres, et choisissez de rester dans la confiance. 

Restez sur une vibration de confiance et pas sur une vibration de peur

Restez dans l’ici et maintenant.

Petit à petit, un jour à la fois.

Vous êtes le penseur, c’est vous qui contrôlez vos pensées.

Quand vous pensez à l’avenir, anticipez le meilleur.

Toute anticipation négative va vous stresser, vous angoisser, et ne sert à rien.

Quand cela vous arrive, remettez vous dans le présent et demandez vous comment vous voulez  vivre cette journée.

Si vous avez l’habitude de faire de l’anticipation négative, vos peurs et vos frustrations vont être augmentées en temps de crise. 

« La crise est en réalité un amplificateur de vos peurs. 

Elles étaient déjà présentes avant. »

La crise n’est qu’un moyen de les exacerber. 

Observez-vous et quand vous faites trop d’anticipations négatives, prenez en conscience.

Ne tombez pas dans le piège de la dépendance aux médias. 

Je connais des personnes qui passent leur journée à écouter la radio, la télévision, à scroller les réseaux sociaux.

Pour votre bien être, c’est mieux de le faire à petite dose. 

Les informations sont des sucreries : plus on en mange, plus on en a envie !

Plus on en a, plus c’est toxique pour notre mental. 

L’idée est de reprendre le pouvoir sur votre vie. 

Si vous n’arrivez pas à le faire, je vous rassure : c’est en vous et c’est quelque chose qui se travaille comme on le fait dans nos stages Nouveau Départ.

Votre perception de la crise dépend de ce que vous voulez regarder

gestalt

Que voyez-vous sur cette illustration ?

Vous pouvez voir deux visages et une coupe. 

Les deux sont là, mais vous ne pouvez-pas les voir en même temps.

C’est ce que nous apprenons dans notre école :  tout est une question de perception.

La vie n’est pas binaire. Il y a du bon et du mauvais. 

Accepter les deux en même temps est quelque chose qui est complexe. 

C’est comme le confinement, il y a du bon et du mauvais. 

Le mauvais est facile à voir…
Qu’est-ce qui est bon pour vous dans cette situation ?

C’est aussi un sacré test pour les optimistes ! 

La vie est en train de les tester pour qu’ils restent optimistes malgré tout ce qui passe. 

Vous ne trouvez pas que c’est fascinant quand on le voit comme ça ? 

Ne faites pas comme d’habitude, acceptez de faire autrement.

Je suis persuadé que cet article vous amène une nouvelle perception de la crise actuelle. 

Entre nous, j’ai écrit ces règles d’or pour vous aider à vous sentir moins angoissé (e) face à une situation comme celle que nous vivons actuellement. 

Nous avons vu qu’une si petite chose comme ce virus nous contraint à changer. 

La crise est un puissant levier pour nous faire prendre conscience que tout change dans la vie. 

Elle nous demande de faire des ajustements en permanence et de réaliser des choses auxquelles on aurait jamais pensé. 

“Ce qui n’est plus possible maintenant, sera possible bientôt.“

Votre cerveau a certainement peur, mais intérieurement il se réjouit parce qu’il peut observer ce qui se passe.

Profitez de cette expérience pour faire différemment que d’habitude. 

On a la preuve que quelque chose d’autre est possible : 

On observe une émergence de la solidarité, une prise de conscience de l’importance du personnel soignant, de chaque personne dans le collectif. 

On constate que la pollution diminue et que la nature reprend ses droits. 

La nature trouve toujours un chemin. 

Et vous, comment voulez-vous vivre cette période ?

Que pouvez vous faire que vous n’avez jamais le temps de faire ? 

Prenez un carnet, un stylo et surtout le temps de répondre à ces questions. 

Pour sortir de l’isolement, dites aux autres que vous les aimez.

Si malgré mes conseils vous ressentez encore de l’angoisse, notre stage Nouveau Départ peut vous aider à trouver de nouvelles réponses. 

Il vous suffit de cliquer sur le bouton jaune ci-dessous, de choisir une date qui vous convient. 

Certains de nos stages Nouveau Départ sont en présentiel, d’autres sont en ligne. 

Enfin, si cet article vous a plu, écrivez-moi vos ressentis dans les commentaires. 

Je prends personnellement beaucoup de plaisir à vous lire et à répondre à toutes les questions que vous vous posez au sujet de cet article.

Showing 22 comments
  • Anne
    Répondre

    Arnaud, Merci beaucoup pour ce message qui en effet est apaisant et réconfortant. Je vais m’appuyer dessus pour accompagner mes clients à traverser au mieux cette nouvelle période troublée. Bonne santé à toi .

    • Talia Simhi
      Répondre

      Merci beaucoup
      Cultivons la résilience en nous
      Belle journée

  • Beck
    Répondre

    Bonsoir Arnaud
    Avant tout
    Je vous souhaite une bonne santé à vous
    Merci pour vos judicieux conseils.

    Je trouve apaisant le faite
    De pouvoir vous lire.
    La méditation me permet de trouver ma quiétude.
    L observation de la nature et du comportement humain sont riches en enseignement.
    Un changement est en marche
    Avec bienveillance
    Cordialement merci Arnaud

  • Beck
    Répondre

    Merci pour votre message
    Apaisant et riche d enseignement
    Positives
    La gestalt nous permet d’éveiller
    Notre conxience et prends un sens.
    Je vous souhaite santé et joie
    Cordialement Dominique

  • Emmanuelle
    Répondre

    Merci pour ton Précieux soutien et ta bienvaillance infinie, Arnaud.
    Je ressens beaucoup de gratitude.
    En lisant cet article, j’ai senti un soulagement en clarifiant mes peurs et j’ai l’impression de respirer mieux.
    Et toujours cette confiance en toi et en l’école qui continuent de grandir!
    MERCI MERCI MERCI!

  • Laurent
    Répondre

    Très beau message, je partage entièrement cette philosophie.
    Bon confinement à tous.

  • Mathilde Trécu
    Répondre

    Bonjour Arnaud, merci pour ce partage éclairant et tellement réconfortant. Tout est là. Merci. Prenez soin de vous.

  • Sandrine
    Répondre

    J’apprécie de voir la lumière de ton phare Arnaud, dans ces moments particuliers, car elle inspire toujours le calme et la paix. Tenons ce cap tous ensemble 🙂

  • VERNON
    Répondre

    Bonsoir Arnaud, Quand tu dis « Suivez les recommandations », de quelles recommandations parles tu?
    Je suis d’accord avec tes propositions. J’ ai néanmoins un peu de mal avec « Ce qui n’est plus possible aujourd’hui sera possible bientôt «  ou alors le sera sous d’autres formes.
    L’acceptation rend libre mais c’est un long chemin.
    Isabelle, en 2ème année à l’IFAS

  • Mireille
    Répondre

    Très beau texte comme d habitude et je suis tout à fait d accord mais parfois étant aide soignante j ai du mal à garder mon calme intérieur face aux nombreuses incohérences dans mon travail merci

  • Jeanne Bégué
    Répondre

    Merci Arnaud. On ne se connaît pas encore car je ne suis qu’au début de l’an deuxième année. Mais j’ai l’impression de vous connaître déjà un peu au travers de vos web conférences et vos articles. Vos mots résonnent juste en moi. Je ressens de l’apaisement en lisant cet article. Merci pour votre soutien si précieux et si rassurant, tel un bon père .
    Merci .

  • Magen Sandrine
    Répondre

    De très belles paroles apaisantes ! L’acceptation, pas facile et à la fois inévitable !! Merci

  • Marie Bégué
    Répondre

    Merci Arnaud pour cet Article qui effectivement va m’aider à offrir des phrases justes et puissantes, pour aider mes clients.

  • Baudry
    Répondre

    Merci Arnaud,

    Je me reconnais dans votre approche de vivre un changement tel qu un confinement , je me retrouve dans vos mots . Accepter et se retrouver et profiter de cette longue parenthèse
    Merci pour vos conseils, que je vais continuer d appliquer
    Demain est un autre jour

    Belle journée à vous

  • véronique hiebel
    Répondre

    Bonjour Arnaud hier quand j’ai lu votre message je me suis dit, oh ça fait du bien quelqu’un qui n’en rajoute pas dans les émotions, quelqu’un qui ne m’impose rien, quelqu’un qui va à la lisière de mes possibles et m’ indique qu’il y a une porte à entrouvir pour vivre le monde différemment avec mes valeurs. Et pfffff je respire . Merci de ce que vous êtes.

  • Nathalie
    Répondre

    Merci de ton soutien Arnaud.
    Ces concepts essentiels de la Gestalt ont toujours beaucoup de valeur et nous sont d autant plus utiles aujourd’hui.
    Cette période particulière est très favorable à de nouvelles prises de conscience sur nous-mêmes, une occasion de grandir!
    Belle journée et bon week-end.

  • Anne.Emmanuelle
    Répondre

    Merci Arnaud, pour ces rappels ou découvertes …en fonction de chacun, là où il en est. Tu es comme un phare dans la nuit qui nous guide et ce soutien indéfectible par le biais de tes articles et conférences.Merci

  • Corinne Clémentz
    Répondre

    Toujours très agréable à vous lire Arnaud !! Je vous en remercie sincèrement !
    Ce sont des piqûres de rappel qu’il ne faut pas oublier et qui nous remettent dans un alignement souhaité pour mieux accompagner notre clientèle.
    1000 mercis !
    Bien à vous.
    Corinne

  • Evelyne
    Répondre

    Merci Arnaud pour ce beau message soutenant, plein d’enseignements à se répéter et à diffuser auprès de nos client(e)s. Il apporte un grand apaisement.

  • Christiane
    Répondre

    Profiter ce ces moments d’adaptation, de réflexion pour avancer, apprendre de nouvelles choses, attiser notre curiosité, s’émerveiller de redécouvrir des lectures mises de côté, des recettes de cuisine… Etre à l’écoute de ses proches et de soi, se consacrer du temps. Ecrire, prendre des nouvelles. Vivre ici et maintenant et penser bienveillance quand on pense au futur. Pas d’anticipation, seulement de la sagesse. Etre à l’écoute de ses émotions. Merci Arnaud pour ce texte inspirant, bénéfique et précieux. Take care all 🙂

  • Christine
    Répondre

    Je suis toujours très sensible à cette notion d’ACCEPTATION, qui suppose l’accueil, l’émotion…Accepter ce nouveau confinement, telle une autre porte qui s’ouvre, telle une autre prise de conscience, telle une plus grande introspection, telle une autre belle opportunité à saisir, telle l’éloge de la lenteur et ses bienfaits…

    Continuer à aimer la vie dans une autre dimension, dans un autre contexte ?

  • Claire
    Répondre

    Bonjour, Merci Arnaud de m’avoir rappeler qqes essentiels, je garderai particulièrement le mot SOUTIEN. Depuis qqes temps j’ai envie de proposer du temps à une association soutenant les migrants, je crois que c’est le moment pour moi d’agir. A bientôt. Claire pleine d’optimisme.

Leave a Comment

Contactez-nous

Bonjour, vous avez besoin d'information concernant nos programmes, nos formations, ou toutes autres demandes d'informations, alors écrivez-nous et nous reviendrons vers vous, dès que possible.