Découvrez à qui ne pas parler de vos buts et à qui en parler ! (deuxième partie) ★

Merci de me suivre dans ce challenge du mois de janvier, merci encore de vos commentaires et partages.
 
La grande force de la Gestalt-thérapie est d’insister sur l’importance des relations, en particulier, celles qui sont proches de nous.
 
J’ai une métaphore pour vous : une graine va mieux pousser dans un Environnement qui lui correspond et qui répond à ses besoins.
 
Nous avons évoqué hier « les personnes positives » avec qui nous avons avantage à parler de nos buts, car elles vont nous soutenir et croire en nous.

 
« La personne négative » a un autre profil type :
 
Cela peut-être un(e) collègue, un(e) ami(e), un proche.
 
 
Par exemple Clotaire 36 ans : « Cette personne négative » Il n’est pas très sûr de lui, il a vaguement fait des tentatives pour réussir sa vie, sans trop y croire et surtout sans trop rien faire ce qui n’a, bien sûr, pas fonctionné.
 
Cela est certes triste, mais le problème est qu’il a besoin que les autres soient comme lui, dans la résignation, l’échec et la plainte.
 
 
Si vous lui racontez vos buts, surtout les grands, il va essayer de vous convaincre que ce n’est pas la peine d’espérer les atteindre.
 
 
Je pense que vous commencez à comprendre l’importance de nos relations :
Qui écoutez-vous ?
Qui vous accompagne dans votre vie ?
Qui côtoyez-vous au quotidien ?
 

L’idée ici n’est pas de caricaturer une personne en la décrivant comme uniquement  positive ou négative, mais de vous faire réfléchir sur ce que vous vivez dans vos relations.

Pour le moment, c’est important de prendre plus conscience de votre Environnement, sans forcement tout changer 🙂
 
Parfois, par exemple dans notre travail, nos collègues sont assez négatifs et ce n’est pas toujours évident de changer rapidement de collègues.
 

Que faire alors ?
 

C’est une vaste question qui demanderait plus de temps pour la traiter. En attendant, je vous donne mon secret qui marche partout et tout le temps.
 

Faites simplement et facilement l’exercice suivant et vous allez voir ce qu’il va se passer en vous et dans votre vie.
 
Arnaud SEBAL
 
PS : savez-vous que le thème des relations est traité pendant toute une année dans nos formations ?
 

Mes 7 minutes !

 
Exercice à faire maintenant !
Préparation

Je me pose dans un endroit calme, ou là où je suis ce qui est parfait aussi.

Je me concentre quelques minutes. J’essaye de ne rien faire d’autre 🙂

Je ferme les yeux et je prends quelques respirations profondes.

Maintenant, je me centre sur mon cœur, au centre de ma poitrine.

Je réouvre les yeux doucement. 

Exploration  


Pensez à votre Environement au quotidien


1)  Y a-t-il une « personne négative » ?

Que ressentez-vous à son contact ?

Quel est son discours ?

Pour le moment, c’est important de prendre conscience de votre Environnement, sans forcement tout changer 🙂



2) Mon secret est de comprendre que l’impact que cette personne a sur vous est en grande partie votre choix.


Parfois, nous devons vivre avec ce type de personnes, car par exemple, c’est un proche.

Nous ne pouvons pas changer cette personne, mais changer notre vécu vis-à-vis de cette personne.


Dites-vous, par exemple au sujet de ses discours négatifs, que vous n’êtes pas obligé de penser comme elle : ce que vous pensez au fond de vous, vous appartient.

Acceptation

Respirez tranquillement et acceptez toutes vos sensations, vos impressions agréables ou désagréables, permettez-leur simplement d’être là.


Ayez l’intention de vous accepter vous-même, complètement.

Ajustement

Remerciez-vous de ces réponses

N’hésitez pas à me le partager !

Arnaud SEBAL
Showing 2 comments
  • vincent
    Répondre

    Bonsoir Arnaud. Ma position ce soir est de rencontrer des gens positifs changer de ville pratiquer mon métier qui est :aider et soulager le stress :respirer se poser faire des conférences et être heureuse compassion bienveillance :groupes enfants adolescents adultes . Voilà et prospérité. Bien à vous
    .Cordialement

  • bussi
    Répondre

    Bonjour,

    C’est exercice est,comme les autres très intéressant!
    De plus en plus je suis vigilante à mon environnment, et je fais l’exercice de prendre le recul nécessaire sur mon entourage.
    Je connais les personnes positives et plus encore je ressens une énergie positive avec ses personnes, alors j’accueille et je me repose aussi sur leur bienveillance: c’est ce que j’appelle mes ressources externes.
    Le travail a été plus compliqué pour les personnes négatives: j’ai même travaillé sur une problématique en 2017 :qu’est ce qui fait que je peux encore me laisser poluer par des personnes alors que je sais et je connais mes limites? J’ai découvert une Gestalt innachevée bien inconsciente!!!!
    Je suis aussi vigilante,lorsque les personnes veulent me conseiller. Je regarde si derrière leurs conseils ou leurs réactions , il ne sagirait pas d’une peur, d’un frein.
    Par contre avec l’expérience et l’âge, j’arrive à distinguer ce qui m’appartient, ce qui est important pour moi.Même si partager avec les autres est souvent nécessaire et riche, je garde mon juge arbitre.
    MON PROCHAIN OBJECTIF PAR RAPPORT A CET EXERCICE : DEVENIR PLUS AUTHENTIQUE: qu’est ce qui est bon pour moi, suis-je allignée par rapport à telle ou telle action ou pensée?

    Bien à vous
    virginie

Leave a Comment

Contactez-nous

Bonjour, vous avez besoin d'information concernant nos programmes, nos formations, ou toutes autres demandes d'informations, alors écrivez-nous et nous reviendrons vers vous, dès que possible.