Réussir à méditer

Traverser ses résistances à méditer

Le premier enjeu de la méditation, c’est déjà de réussir à méditer, 

et cela n’est pas toujours facile au début de votre pratique.

La Gestalt à l’IFAS nous invite, et c’est important, à avoir un espace dans notre vie pour la méditation.

Cela peut être une méditation très simple, que nous appelons la méditation essentielle :
Vous concentrer sur votre respiration, sur le souffle qui entre et qui sort de votre corps, et travailler votre qualité de présence.

La qualité de présence n’a pas de limites, elle est infinie.

 

La première résistance à la méditation

Le premier objectif de la méditation c’est de discipliner le mental,
dont la raison d’être est de penser.
Le mental lui-même est donc l’outil permettant de méditer et en même temps le grand obstacle à la méditation.
Lorsque vous commencez à méditer, les cinq premières minutes sont critiques : Votre mental est très actif,
et il amène dans votre pensée toutes les choses que vous n’avez pas faites – toutes ces choses très importantes qui vous imposent de vous lever pour aller vous en occuper.

On pourrait comparer le mental à un enfant : il est terriblement angoissé qu’on ne s’occupe pas de lui.

Il est donc particulièrement important de traverser ces cinq premières minutes de méditation en résistant au mental.
Au bout de cinq minutes il lâche un peu prise, ensuite il est plus calme et c’est plus facile de méditer.

Les personnes qui ont du mal à méditer peuvent pour commencer se fixer un objectif réaliste de méditer pendant cinq minutes,
sachant que ce qui est intéressant c’est de méditer quotidiennement.

Si vous voulez vous pouvez mettre un réveil ou votre montre devant vous.
Et même si vous n’arrivez pas à méditer pendant les 5 minutes, restez assis jusqu’à ce que les cinq minutes soient écoulées, même si ce n’est pas agréable.
Si vous mettez votre réveil ou votre téléphone à sonner au bout du temps, choisissez une sonnerie très douce. Si vous quittez la méditation brutalement vous pourriez avoir mal à la tête.

Faites votre méditation pendant 5 minutes chaque jour, quitte à être frustré, pour ne pas vous mettre dans un scénario d’échec qui pourrait faire baisser votre estime de vous-même.

 

La seconde résistance à la méditation

Un autre motif de résistance peut être de ne pas avoir un lieu approprié dédié à la méditation.
Il faut que ce soit toujours le même endroit (sur la même chaise, le même coussin, etc), et relativement toujours à la même heure, après avoir décidé si on le fait avant ou après le petit-déjeuner.

La méditation doit être ritualisée. Il est d’ailleurs fondamental dans la vie d’avoir des rituels.

 

La troisième résistance à la méditation

« Je n’ai pas le temps » est une phrase que l’on entend souvent, dont le mental se sert beaucoup. On peut être juste dans le constat que l’on n’a pas de temps pour méditer.
Il est possible que ce soit un évitement à revenir au contact avec soi, qui se fait dans la méditation.
Nous vous proposons d’utiliser votre « Je » et de décider que vous prenez ce temps important, un temps pour vous.

 

La quatrième résistance à la méditation

Il peut exister encore un obstacle à traverser, qui est lié à votre environnement
(pour les gens qui vivent en couple et qui ont des enfants notamment). En fait tout dépend de votre décision et de votre affirmation. Vous pouvez cadrer votre environnement. Lorsque vous êtes dans l’espace de la méditation il faut que vous soyez seul dans la pièce où vous méditez.

Après cela dépend aussi de vos croyances : Si vous avez la croyance que vous n’y arriverez pas, il est évident que ça ne marchera pas.

 

Pour résumer : Traversez l’inconfort, trouvez un espace approprié, méditez plutôt le matin et mettez des limites à votre entourage.

Arnaud Sébal

Contactez-nous

Bonjour, vous avez besoin d'information concernant nos programmes, nos formations, ou toutes autres demandes d'informations, alors écrivez-nous et nous reviendrons vers vous, dès que possible.

Trouvez toutes les réponses à vos questions sur nos formations, en participant à notre conférence gratuite en ligne ! .... Je participe !
+ +