Les Secrets de la Confiance en Soi (partie 2/2)

La Confiance : une certaine mélodie du bonheur ...

La Confiance en soi est essentielle dans notre quête du bonheur 

Lorsque vous en manquez, vous vous sentez un peu comme un violon désaccordé.

Quand vous êtes en confiance, vous allez jouer une suite de notes agréables.

J’ai défini dans un premier article les fondements de la confiance en soi.

Je vous donne une définition concrète de ce qu’elle représente en Gestalt. 

Vous allez découvrir tout au long de mon deuxième article comment faire résonner votre propre mélodie en une harmonie de sons agréablement combinés. 

Je vais vous dévoiler dans quelques instants 3 clés essentielles qui vont vous aider à développer avec justesse et douceur votre confiance en vous grâce la Gestalt humaniste que nous enseignons dans notre école.

3 clés vraiment puisantes pour améliorer votre Confiance en soi

Première clé : Revenir dans l’ici et maintenant

Le présent est un outil formidable pour vous aider à construire votre confiance en vous. 

L’idée est de conscientiser que dans le moment présent, quelle que soit votre histoire et le nombre de fois où votre confiance en vous a été basse, parler de ce qui appartient au passé n’a aucune importance. 

Le moment présent va vous offrir une ouverture pour vous permettre de créer votre propre mélodie, celle qui résonne en nous.

Cette nouvelle mélodie va vous procurer des sensations agréables à vivre.

Aujourd’hui, dans votre présent, vous pouvez construire cette confiance là. 

Vous en avez le pouvoir.  Vous pouvez par exemple vous répéter haut et fort : 

“Ici et maintenant, dans le moment présent, je m’engage envers moi-même. “

“Grâce au moment présent, je vais établir de nouvelles bases solides pour rayonner.”

Si vous avez évolué dans un bon environnement, votre confiance en vous va se développer naturellement.

Il va y avoir peut-être de temps en temps des petites fausses notes, mais dans l’ensemble, vous allez ressentir pleinement cette confiance. 

A l’opposé, si vous avez évolué dans un environnement difficile, il va avoir beaucoup de fausses notes.

Un peu comme un piano mal accordé, votre confiance ne sera pas alignée et vous allez jouer un morceau qui n’est pas mélodieux, empli de dissonances. 

Vous allez appliquer inconsciemment ce qu’on appelle la stratégie de l’évitement.

Qu’est-ce que cela signifie précisément ? 

Vous allez éviter de vous retrouver dans des situations où vous aurez besoin de plus de confiance en vous que d’habitude. 

Pourquoi ? 

Parce que cela n’est pas mélodieux.

Si vous êtes mélomane, c’est comme un cluster de notes dissonantes qu’un pianiste produit quand il pose sa main sur plusieurs touches contiguës. 

Vous n’avez pas envie de vous sentir mal, en dehors de votre zone de confort. 

Vous allez éviter le changement, les nouveaux défis. 

Vous allez éviter de côtoyer des nouvelles personnes parce que justement, vous n’avez pas envie d’être confronté(e) à vos craintes.

Quelle que soit l’histoire qui vous affecte, vous apprenez à vivre avec à travers celles-ci.

Au fond de vous vous savez que ce sont des fausses notes, mais peut-être qu’on ne vous a pas vraiment appris à émettre les bonnes, celles qui sont justes pour vous, un peu comme un accord parfaitement plaqué par un guitariste. 

En Gestalt, il y a cette magnifique idée que la confiance est une construction harmonieuse et mélodieuse.

Ici et maintenant, vous avez le choix de continuer à avancer dans une cacophonie qui ne vous convient pas…

ou vous pouvez changer ce rapport à la confiance pour qu’il soit plus agréable pour vous et pour les autres.

Le moment présent va vous aider à réécrire cette confiance là.

Et vous aujourd’hui, dans l’ici et maintenant, que voulez-vous décider ? 

Je vais maintenant vous partager les 3 clés essentielles que vous devez absolument connaître pour augmenter votre confiance en vous.

Deuxième clé : stoppez les bruits dans votre tête et remplacez-les par des sons mélodieux

 

Quand il est envahissant, le bruit peut se comparer à des parasites qui viennent prendre toute la place dans nos oreilles.

Un bruit de fond désagréable va nous faire entendre moins bien les choses et va nous empêcher de réfléchir.

On a tous déjà été confrontés au son crispant du marteau-piqueur quand il y a des travaux dans notre quartier !

On est bien d’accord : ce n’est pas le genre de bruits que vous voulez entendre. 

Pour augmenter votre confiance en vous, c’est pareil : 

Vous savez toutes ces petites phrases négatives que je vous vous dites quand vous vous parlez ? 

“Je n’y arriverai pas”

“ je fais toujours des mauvais choix”

“Je n’aurais jamais dû faire ça”

“je suis trop nul(le)”..

Elles sont équivalentes à ce bruit de marteau piqueur.

Elles viennent d’une partie de vous qui doute. 

J’ai une bonne nouvelle pour vous !

Vous êtes libre de décider d’arrêter de vous répéter ces phrases négatives qui agissent sur votre conscience et qui finissent par vous impacter. 

Personne n’est indestructible ou imperméable.

Si vous vous critiquez toute la journée, cela va engendrer un effet négatif sur vous-même.

En enlevant ce bruit, votre mélodie va être beaucoup plus belle. 

Vous pouvez utiliser ce type de pensée pour arrêter les bruits dans votre tête : 

“C’est quoi cette phrase que j’ai envie d’arrêter de me dire ?“

Ou encore plus puissant : 

“Quelle est la phrase préférée que j’ai envie de me répéter quotidiennement ?“

Bien sûr, cela peut prendre un peu de temps d’arriver à faire cesser ces phrases qui nous nuisent. Il y a des étapes, mais il faut se dire que ça peut changer.

L’important ce n’est pas de rajouter du bruit sur du bruit en vous disant : 

“je ne vais pas y arriver”

parce que c’est inexorablement ce qui va se passer si c’est ce que vous vous dites. 

Il ne faut pas non plus vous dire : 

“j’arrête de mettre du bruit dans ma tête”

parce que plus vous vous dites ça, plus vous mettez du bruit dans votre tête. 

C’est bien connu : le cerveau ne connaît pas la négation. Et le fait même d’évoquer ce bruit va faire en sorte que votre cerveau se focalise dessus. 

“Je ne peux pas”, 

“C’est trop difficile”, 

“Ça fait trop longtemps que je suis comme ça”… 

Vous allez mettre du bruit sur votre pensée. 

En revanche, si vous vous dites : 

“Je veux trouver une nouvelle façon d’accomplir mon but”,

 “je veux vraiment réussir”, 

“je me fais suffisamment confiance pour y parvenir”. 

Ce bruit va suivre une pente decrescendo.

Il en restera toujours un petit peu, mais il ne sera pas gênant. 

Posez-vous maintenant quelques secondes et demandez-vous : 

“Et si c’était possible de réduire ce bruit?” 

C’est vraiment prendre cet engagement envers vous-même. 

Ces petites phrases harmonieuses vont peu à peu aller nourrir vos croyances et les transformer. 

Vos croyances limitantes et dissonantes vont peu à peu s’effacer pour laisser place à la vraie symphonie des croyances portantes qui sonnent justes pour vous.

 

Troisième clé : trouver un but concret pour augmenter votre confiance en vous

Vous n’avez pas besoin d’avoir une confiance en vous absolue pour avoir une vie très belle et surtout pour être heureux (se) dans la vie. 

Vous avez besoin d’avoir confiance en vous dans l’ici et maintenant, dans une situation qui va être importante pour vous. 

Cette clé est vraiment primordiale : vous allez donner un but précis à votre confiance. 

Je m’explique :  

Si je me dis simplement : 

il faut que je travaille ma confiance

Je vais avoir tendance à être découragé (e) dès la première difficulté et mettre mon objectif de côté.  

En revanche, si je suis convaincu (e) que “mon but, c’est d’amener ce changement dans ma vie”, cela va ouvrir une autre dimension à mes ressentis et je vais percevoir les obstacles différemment. 

Je vais donner un but à ma confiance. 

Cela devient concret, réel et surtout plus motivant. 

Mon but va être par exemple de convaincre mon patron, de déménager, de changer de mode de vie, de changer d’environnement, de réussir ma formation, avoir mon diplôme, réussir ma reconversion parce que je n’aime plus ce que je fais. 

Si vous vous dites : 

“je dois travailler ma confiance en moi”

Entre nous, cela ne veut rien dire. 

En revanche, si vous vous dites : 

Voici mon défi actuel. Quel niveau de confiance ai-je besoin pour relever ce défi ?”

La confiance va accompagner votre but, ça va être beaucoup plus précis et beaucoup plus motivant. 

Elle va être plus accessible. 

Rappelez-vous : votre but est rarement d’aller au sommet de l’Everest, votre objectif n’a pas besoin d’être aussi grand qu’une montagne pour faire grandir votre confiance en vous  🙂

Vous avez besoin d’avoir un but et de vous dire que je vous allez raisonner autrement : 

“j’ai vraiment envie de cela dans ma vie”. 

“J’ai envie de tout ce changement”. 

“J’ai envie de vivre cela”. 

“J’ai envie de te dire cela et je vais me donner tous les moyens d’avoir confiance en moi pour le faire”. 

Vous n’allez pas vous dire :

“Je le ferai quand j’aurai plus confiance en moi” 

“Quand je me sentirai mieux dans ma vie, je ferais ce changement là”. 

“Je rencontrerai quelqu’un quand j’aurai réglé tous mes problèmes”. 

Ces pensées ne sont pas motivantes et ne vont pas vous donner envie de passer à l’action.

Elles ne fonctionnent jamais. 

Vous allez plutôt vous dire : 

“Voilà ce qui est important pour moi en ce moment dans ma vie”

“C’est ce que je veux obtenir, avoir, faire, être…”

“Je vais travailler ma confiance pour parvenir à ce but”

En vous posant ce type de questions vous entrez dans un autre paradigme, une nouvelle manière de penser qui va vous faire tendre vers plus de confiance en vous. 

J’ai d’ailleurs deux questions cruciales pour vous : 

Quel est votre but actuel ? 

Qu’est-ce qui est important pour vous ? 

Si votre but est important à vos yeux, vous allez tout faire pour avoir de confiance en vous. 

Par exemple, vous prenez un avion pour aller dans un autre pays.

Vous vous organisez logistiquement entre valises, billets, passeports etc… mais vous allez vous organiser aussi intérieurement  pour faire ce voyage. 

Vous ne vous dites pas  :

« je vais prendre l’avion dans une semaine sans bagage et sans passeport… »

Vous vous organisez pour prendre l’avion parce que c’est important pour vous. 

Vous ne vous dites pas non plus : 

 “Je suis chez moi, je suis sur mon canapé. J’ai mon avion qui part là dans 5 heures, de toute façon, je ne vais pas y arriver”. 

Non, vous vous organisez pour pouvoir le faire, pour prendre votre avion parce que vous avez envie de partir, vous avez payé votre billet et votre hébergement. 

Conscientiser votre histoire pour trouver la confiance qui sonne juste pour vous

Dans votre histoire personnelle, vous avez peut-être vécu dans un environnement avec beaucoup de bruit qui n’était pas facilitant. Vous avez peut-être absorbé beaucoup de choses qui ne vous appartenaient pas forcément.

En les conscientisant, vous réalisez que vous n’êtes plus victime et que les choses peuvent changer grâce au moment présent. 

Il ne faut pas avoir une confiance absolue en vous avant de vous lancer. Vous réalisez que vous étiez probablement dans cette logique là parce que c’est ce que dit tout le monde. 

En ayant un but, vous allez vous organiser intérieurement pour avoir confiance en vous et réduire les bruits dans votre tête. 

Il faut vous trouver un but important qui a du sens et du désir. 

Ce but, comme vous en avez envie, vous allez vous organiser pour y parvenir. 

“J’ai envie de faire ça et je vais me donner les moyens d’avoir confiance en moi parce que j’ai vraiment envie de le faire”. 

C’est tout un raisonnement. 

Vous avez peut-être besoin d’aide et de soutien. Cela peut-être une idée aussi, par exemple, de nous rejoindre, de voir ce que l’on peut vous apporter dans notre école.

La confiance en soi est une des concepts phares de l’approche humaniste de la Gestalt.

Avec mon équipe de formateurs, nous avons créé un QUIZ inédit pour diagnostiquer votre niveau de confiance en vous.

Je vous invite à le tester aujourd’hui, plus de 14660 personnes se sont déjà prêtées au jeu ! 

Vous y trouverez une analyse personnalisée de votre confiance en vous et un plan d’actions précis pour la faire grandir. 

Etes-vous prêt(e) à tester votre niveau de confiance en vous ? 

Si cet article vous a plu, je vous invite à me partager vos ressentis dans les commentaires. Nous prenons beaucoup de plaisir à vous lire et à répondre à toutes les questions que vous vous posez. 

Showing 5 comments
  • Dominique GÖLLER
    Répondre

    La Confiance un bien beau concept qui n’est pas toujours au rendez-vous.
    Certaines situations font que la confiance et valable pour d’autres mais pas pour soi-même, même si à un moment donné on décide d’agir, d’oeuvrer et d’accomplir un changement, toutes les conditions ne sont parfois par réunies afin de soutenir cet élan.

  • Roy
    Répondre

    Article très intéressant. Merci

  • Renée
    Répondre

    « Conscientiser votre histoire pour trouver la confiance qui sonne juste pour vous ». J’adore cette phrase, c’est tellement ce que je ressens. J’ai l’habitude d’écouter les conférences d’Arnaud, entre autre celle sur la confiance en soi. Je les trouve toujours très pertinente. Et je suis heureuse de pouvoir lire des articles sur des sujets similaires. J’ai l’impression de ne rien manquer à vos enseignements, mon agenda ne me permettant pas de toujours participer à vos conférences. Je constate que j’adore lire vos articles. J’ai le sentiment d’absorber l’information sous un autre angle, qui me permet de mieux intégrer les concepts Gestalt. Un grand merci Arnaud. Continuez ce magnifique travail qui nous fait du bien.

  • shiva
    Répondre

    Article très utile pour moi et très intéressant. Merci beaucoup

  • Sev
    Répondre

    Merci pour cet article sur la confiance en soi.
    Je me suis retrouvée dans vos phrases.

Leave a Comment

Contactez-nous

Bonjour, vous avez besoin d'information concernant nos programmes, nos formations, ou toutes autres demandes d'informations, alors écrivez-nous et nous reviendrons vers vous, dès que possible.