Chat with us, powered by LiveChat

Les 7 archétypes relationnels en Gestalt

Vos relations : tout commence par de l'amour

Notre besoin d’amour commence dès la naissance. 

Qu’on le veuille ou non, la première personne à laquelle nous avons été attachés est notre mère. 

Ce lien d’attachement va se manifester dès la grossesse et dans les premiers instants de notre vie. 

Il va conditionner beaucoup de choses pour le futur.

L’environnement de l’enfant a également un impact majeur dans son développement. 

Toutes les interactions qu’il va vivre avec sa mère et sa famille vont avoir des répercussions importantes dans sa vie.

En thérapie, le lien d’attachement avec la mère revient très souvent.

On le retrouve dans les relations que l’on va vivre, dans notre façon de s’attacher et de se détacher de quelqu’un.

Au fur et à mesure de mes séances, je me suis aperçu qu’il existait des points communs dans la palette des personnes que j’accompagne en thérapie.

Ces points communs, je les appelle des archétypes. 

Il en existe en fait 7 précisément. 

Ces types de personnes vont vivre leurs relations complètement différemment, selon leur vécu, leur histoire personnelle. 

Je vous en dit plus tout de suite. 

Juste avant, je vais vous parler dans les prochaines lignes de  deux forces aussi contradictoires que passionnantes qui sont au coeur de toute relation. 

Commençons par la première : 

Le premier archétype :

Celui qui est proche, notre besoin de se rapprocher

Nous avons tous ce besoin fondamental de se rapprocher d’être humains, de créer une proximité, d’être proche de l’autre. 

Cela commence dès que l’on est bébé et dans le lien que l’on va avoir avec notre mère. 

Dans notre vie d’adulte, on va chercher les contacts et créer de la proximité avec l’autre. 

Dans la relation de couple, dans l’amitié, on se rapproche en se parlant, en se touchant. 

Cette capacité à se rapprocher de l’autre va être plus ou moins maladroite ou au contraire très ajustée.

Cette force de rapprochement nous permet de vivre des émotions.

On a tous en nous ce besoin de se rapprocher de l’autre pour ne pas être seul (e).

Comment se rapproche-t-on d’une manière générale avec les autres ?

On a tous des points communs dans nos relations. 

Bien sûr on va être différents avec nos enfants, nos parents, notre conjoint, nos amis mais à l’intérieur de ça, il y a quelque chose qui va parler de notre histoire. 

C’est notre vécu, celui que l’on a eu avec notre mère, avec notre environnement qui va faire que nous allons avoir envie de nous rapprocher des autres. 

2e archétype :

Le distant, s’éloigner : cette force essentielle qui équilibre vos relations

Dans la relation, vous allez parfois avoir envie de vous éloigner de l’autre, de prendre un peu de retrait, de revenir à vous. 

C’est un peu comme l’océan qui est à marée haute et à marée basse, et qui va avoir besoin de se rapprocher et de s’éloigner. 

A l’intérieur de vous, c’est ce qui fait que vous allez vous sentir proche de l’autre et à d’autres moments où vous allez vous sentir éloigné(e). 

Cela peut même aller jusqu’à être dans la même pièce et se sentir à des kilomètres de l’autre. 

Certaines personnes vont avoir du mal à s’approcher et d’autres vont avoir du mal à s’éloigner. 

Il y a des personnes qui vont avoir un besoin dans leur frontière contact d’être très proche de l’autre et d’avoir besoin modérément d’éloignement. 

D’autres personnes vont avoir besoin de ne jamais être très près de l’autre et d’avoir besoin de souvent s’éloigner régulièrement. 

Si c’est votre cas et que votre partenaire est en phase avec cela alors ça va, mais s’il a besoin d’être très proche, cela va être compliqué dans votre relation. 

Il va être très rapidement frustré. 

Le travail sur soi commence là où s’arrête le bon sens. 

Imaginez une personne qui a besoin d’être très près et qui choisit une personne qui a besoin d’être très loin, dans le bon sens, vous auriez envie de lui dire “mais trouve toi quelqu’un qui a envie d’être proche comme toi”.

En réalité, c’est plus compliqué parce que cela va toucher à l’enjeu d’attachement qu’elle aura métabolisé avec sa maman.  

Vous allez  être attiré(e) par plusieurs types de personnes qui vont vous faire vivre des émotions particulières.

3e archétype :

Le donneur, être généreux dans les relations

Nous avons tous l’archétype du donneur en nous. 

Il va être plus ou moins développé chez certaines personnes. 

Si votre archétype de donneur est prononcé, vous allez avoir beaucoup de plaisir à donner à l’autre.

Cela ne sera pas coûteux pour vous, vous allez le faire naturellement.  

Par exemple, une maman va donner naturellement de la nourriture, de l’affection, du temps à son enfant.

Quand on aime, on a encore plus envie de donner. 

En donnant, vous allez vous enrichir. 

Si vous êtes thérapeute, vous allez être dans cet archétype du donneur. 

Un thérapeute est dans le don de lui-même, de sa présence, de son temps, de sa compréhension.

Quand vous suivez vos clients en thérapie, vous allez sortir des séances en étant dynamisé, rempli. 

Vous êtes dans cette posture de donner et vous allez vous en enrichir personnellement. 

C’est un métier ou on peut donner sans s’épuiser.

4e archétype :

Le receveur, l’incarnation du lâcher prise

Recevoir c’est une autre polarité qui demande un lâcher prise, une humilité. 

Quand vous êtes receveur, vous n’êtes pas aux commandes, vous êtes dans une position basse. 

Le donneur quant à lui est dans une position haute, il y a quelque chose de valorisant pour lui sur le plan narcissique : il offre un cadeau, il est valorisé. 

En tant que receveur, vous allez être dans votre zone de sensibilité, de vulnérabilité.

Il y a des personnes pour qui recevoir est très compliqué car ils vont avoir l’impression qu’ils deviennent redevables. 

Dans notre société, on va avoir tendance à un peu “compter les points” : je donne et j’attends que tu me rendes.

Quand on est dans l’amour, on donne, on reçoit, mais on ne fait pas les comptes. 

Aimer ce n’est pas faire les comptes. 

C’est quelque chose que l’on travaille dans notre école, en quatrième année lorsqu’on parle d’abondance. 

En travaillant, on peut donner sans avoir l’impression de donner quelque chose de nous ou alors de recevoir sans se sentir redevable. 

On peut être dans un autre niveau de conscience en se disant qu’on peut recevoir sans forcément donner en retour à la même personne. 

Le Gestalt thérapeute est dans la posture de recevoir, d’écouter, de se laisser toucher.

Il est nourri par la personne qu’il accompagne.

5e archétype :

Le constructeur, le bâtisseur de relations solides

Dans l’idée d’aimer, il y a l’idée de construire la relation.

C’est un peu comme si vous faisiez des Legos à deux.  

Cela nécessite des fondations, du vécu. 

Il y a quelque chose qui se fait dans l’échange. 

S’il n’y a pas de construction, un manque va arriver parce que nous avons tous en nous cet archétype de la construction. 

Ce n’est pas par hasard que depuis le début de l’humanité on a construit des choses comme par exemple construire une famille, construire une société. 

Chacun d’entre nous à cet archétype de la construction, mais nous allons le faire vivre en nous de façon différente. 

Pour certains, le fait de construire va être difficile car ils vont avoir l’impression de s’engager. 

Cela va générer des émotions

Dans la construction il y a de la sécurité, mais pour certaines personnes, cela peut aussi générer trop d’attachement. 

En tant que Gestalt thérapeute, vous allez construire une relation thérapeutique avec vos clients. 

Vous allez apprendre séance après séance comment on construit le lien, la thérapie. 

Ce n’est pas éphémère parce qu’il y a eu du donner, du recevoir, de l’écoute. 

Le thérapeute est capable d’aider la personne à construire sa compréhension de ce qui se passe pour elle et l’aider à comprendre pourquoi elle peut se retrouver régulièrement avec des personnes toxiques.

Il va l’aider à construire un lien avec d’autres personnes et lui montrer que cela peut se passer différemment de ce qu’elle connaît. 

Construire c’est trouver quelqu’un avec qui on a envie de construire. 

On a envie de faire de la place pour construire ce que l’on a envie dans notre vie. 

6e archétype :

Le blessé, l’archétype le plus sensible

Dans vos relations d’amour et de proximité, c’est inévitable que vous vous sentiez blessé à un moment donné par l’autre.

Pourquoi ?

Tout simplement parce que vous aimez cette personne et vous allez avoir pour elle un attachement profond. 

Il se peut que cette personne vous touche, vous blesse sans le vouloir ou par maladresse. 

Quand vous avez conscience d’avoir été blessé, c’est très important de prendre soin de cette partie-là en vous. 

Le Gestalt thérapeute va vous aider à soigner cette partie-là de vous.

Il va vous aider à dire les mots corrects que vous voulez dire à la personne tout en agissant sur vos émotions. 

Je vous donne un exemple : 

Dans notre école, nous communiquons beaucoup par email et sur les réseaux sociaux.

Il nous arrive de recevoir des emails ou des messages pas très sympas. 

Cela ne nous touche pas complètement parce qu’au final on ne connaît pas vraiment la personne qui écrit. 

En revanche, si l’on recevait le même commentaire d’une personne que l’on aime, cela serait complètement différent.

7e archétype :

Celui qui blesse, l’archétype que l’on aime pas trop 🙂

Il va vous arriver aussi de blesser l’autre. 

Parfois, vous allez le faire par simple maladresse.

Puis d’autre fois, vous allez être vous même blessé alors vous allez vous défendre en blessant l’autre aussi.

Quand il n’y a pas beaucoup de conscience, on constate qu’on est beaucoup dans cela dans la société. 

C’est-à-dire que la réponse habituelle quand on est blessé, c’est de blesser l’autre. 

En Gestalt, on va voir qu’il y a d’autres façons de faire et le but c’est de développer notre capacité d’amour et de trouver d’autres niveaux de réponse. 

C’est important de réaliser cela et de mettre des mots là dessus. 

C’est important de pouvoir l’évoquer et d’en parler.

Vous allez apprendre en devenant Gestalt thérapeute à réduire cette partie là et à moins blesser les autres par maladresse ou parce que vous avez mal. 

Ce qui est extraordinaire, c’est quand je vois les étudiants se développer et acquérir cette capacité à prendre soin de l’autre. 

Cette partie en nous qui blesse, est liée à notre histoire, notre passé et elle n’a plus besoin d’être là. 

En Gestalt on va vraiment apprendre à la réduire, elle ne va jamais disparaître parce que l’on reste des humains, attention à cela, mais elle va vraiment se réduire et on va mieux la conscientiser.

S’il y a des gens qui nous blessent beaucoup dans notre vie et bien on peut voir que cela peut aussi changer. 

On va apprendre à changer les relations et attirer à nous des gens bienveillants et qui prennent soin de nous.

Vous avez en vous les 7 archétypes. Et vos relations aussi !

Être conscient c’est reconnaître tous les archétypes qui sont en nous. 

La bonne nouvelle, c’est qu’on peut être heureux dans nos relations avec tous ces  archétypes.

En Gestalt on dit que c’est une véritable force que de savoir que tout n’est qu’une question de perception. 

Regardez cette photo ci-dessus. 

Elle est très représentative de la perception. 

Vous pouvez voir deux visages et aussi une coupe.

Vous ne pouvez pas voir les deux en même temps. 

Choisissez ce que vous allez regarder, comme par exemple les deux visages.

Mais vous pouvez aussi changer de perception et voir uniquement la coupe. 

Peut-être que toute votre vie vous vous êtes vu(e) comme incapable de donner. 

Vous avez peut-être cru que si vous donniez, vous étiez redevable de quelque chose et que vous étiez coincé avec l’autre.

Changer de perspective va beaucoup vous aider. 

Vous n’êtes pas obligé(e) d’être dans une vie où il y a des personnes toxiques autour de vous. 

Cela peut vraiment changer. 

Vous pouvez aussi arrêter de vouloir changer ces personnes toxiques. 

Si vous ne changez pas de perception, vos relations vont rester identiques. 

Vous pouvez avoir de nouvelles relations à qui vous allez vraiment donner et recevoir. 

Et du coup avec ces personnes là, vous allez apprendre à faire autrement. 

La force de la Gestalt c’est que ce qui va changer dans votre tête, va changer dans votre vie. 

Les gens quand ils se transforment à l’intérieur voient leur vie changer. 

Leurs relations changent, leur façon d’aimer va changer. 

Tant que vous restez dans vos croyances et vos idées sur les choses, rien ne changera dans votre vie car vous allez continuer à ne voir que la coupe et nous ne verrez pas les visages. 

Peut-être que quelqu’un a juste besoin de vous montrer aussi les visages ? 

Le Gestalt thérapeute porte l’espoir et va faire vivre d’autres niveaux de réponses à ses clients. 

Et vous, dans ces 5 archétypes, duquel auriez-vous envie de prendre soin ? 

Vous avez toujours la possibilité de faire un travail profond dans notre école pour vous sentir apaisé (e) et guérir de vos blessures. 

Nos élèves nous disent régulièrement qu’ils ont réussi à retrouver en eux la sérénité et que la Gestalt a transformé leur vie. 

On parle d’ailleurs de nous dans la presse, notamment dans cet article de Forbes que je vous invite à consulter. 

Si vous avez envie d’aller plus loin dans cette introspection sur vous ou que vous désirez démarrer une nouvelle passion en aidant les autres, je vous invite à réserver votre rendez-vous avec un de nos conseillers pédagogiques.

Lors de cet appel, vous pouvez poser toutes vos questions sur nos formations.

Il vous suffit de cliquer sur ce LIEN et de remplir un formulaire en choisissant un créneau à votre convenance. 

Alors pourquoi pas vous ?

Showing 11 comments
  • Isabelle Montreuil
    Répondre

    Se connaître pour être à sa place dans la relation et pouvoir vivre la relation !
    Avec joie !!

    • Aurelie pour l'Ecole Humaniste de Gestalt
      Répondre

      Merci Isabelle pour votre message bienveillant.

  • Camille Blot
    Répondre

    J’adore ces 7 archétypes relationnels. Je trouve rassurant de se dire qu’on a tous les archétypes en nous et nos relations aussi. Merci Arnaud pour ces articles très inspirants que je prends beaucoup de plaisir à lire. Ils me mettent en joie été permettre d’en savoir plus sur votre approche humaniste de la Gestalt.

    • Aurelie pour l'Ecole Humaniste de Gestalt
      Répondre

      Avec plaisir Camille !

  • Cotrel
    Répondre

    Merci Arnaud, comme Camille je trouve rassurant que l’on possède les 7 archétypes, et comme à chaque lecture l’espoir de guérir, de devenir un être meilleur me redonne beaucoup de courage . 🙏

    • Aurelie pour l'Ecole Humaniste de Gestalt
      Répondre

      Merci Liliane, nous sommes ravis de savoir que cet article vous a inspiré.

  • Julia Niboucha
    Répondre

    Merci beaucoup pour cet article éclairant.

    • Aurelie pour l'Ecole Humaniste de Gestalt
      Répondre

      Avec plaisir Julia !

  • Christelle
    Répondre

    Merci Arnaud pour cet article très intéressant sur les 7 archétypes. J’aime bien l’idée de trouver d’autres niveaux de réponse que nos réactions habituelles et de développer notre capacité d’amour. Je ressens le besoin de changer les choses à l’intérieur, devenir plus mature, plus équilibrée, plus juste dans la façon de faire face à mes ressentis.

    • Aurelie pour l'Ecole Humaniste de Gestalt
      Répondre

      Avec plaisir Christelle, nous sommes ravi de savoir que l’article vous a donné des prises de conscience dans votre vie.

  • LEROYER CHEVRIER
    Répondre

    Quelle belle philosophie de vie cela renforce mon choix après mon rendez-vous téléphonique.J’espere arriver cette année à l’aboutissement de ma mise en formation

Leave a Comment

Contactez-nous

Bonjour, vous avez besoin d'information concernant nos programmes, nos formations, ou toutes autres demandes d'informations, alors écrivez-nous et nous reviendrons vers vous, dès que possible.