Chat with us, powered by LiveChat

Sortir de la plainte et se sentir mieux grâce à la Gestalt

Pourquoi certaines personnes se plaignent-elles tout le temps ?

Lorsqu’elle est ponctuelle et qu’elle ne dure pas dans le temps, la plainte est positive car c’est une sorte de défouloir. 

Pourtant, à répétition, elle devient négative pour la personne elle-même et pour son entourage. 

Beaucoup de gens restent dans la plainte de manière répétitive et à longueur de journée. 

Pour eux, cela se traduit par une manière d’être en relation avec les autres.

En fait, ils ont besoin qu’on entende leur souffrance.

Si vous pensez être dans ce schéma ou si vous y êtes confronté (e) par votre entourage, je vais vous donner dans cet article quelques pistes pour vous aider à transformer la plainte en quelque chose de positif pour vous.

Voici mon premier conseil : 

Premier conseil : je m’accorde 5 minutes de plainte par jour

La plupart du temps, les personnes qui se plaignent beaucoup se sentent emprisonnées par un sentiment d’injustice et craignent d’en être à nouveau victime. 

Bien sûr, nous avons tous le droit d’avoir des moments où on va être dans la plainte. On va grogner contre son voisin, un ami, une collègue de travail, le gouvernement, la société en général… 

Seulement, sans y porter conscience, on peut facilement se faire piéger et passer une journée entière à se plaindre de tout, et même quand on est seul(e).

Dans notre école humaniste de Gestalt, on vit différemment notre relation aux autres et on comprend qu’il y a une autre façon de vivre.

Voici une clé importante que nous recommandons à nos élèves : 

Vous avez besoin d’exprimer vos émotions négatives. 

En les gardant en vous, vous allez les refouler ce qui n’est pas bon pour vous. 

Pour éviter cela, vous devez les exprimer. 

Vous allez le faire, et vous allez choisir une personne de confiance. 

Vous allez lui dire :

“j’ai besoin de faire mes 5 minutes de plainte”

Faites-le consciemment. 

“Ouf ça va mieux, merci.”

Vous pouvez aussi l’écrire sur un journal ou aller vous promener dehors. 

Le but est que cette énergie sorte de vous. 

Donnez-vous à un moment de la journée ce droit de vous plaindre.

Je dirais même que c’est sain pour ne pas être dans un refoulement. 

Essayez de vous calibrer à 5 minutes parce que si vous dépassez les 5 minutes, vous allez embrayer sur une autre raison de vous plaindre et cela va être infini.

Vous verrez, en suivant mon conseil, cela va changer votre énergie et votre vie.

Il y a même des journées ou vous n’aurez pas besoin de le faire car vous serez dans un autre esprit. 

Vous pouvez même dire à quelqu’un qui veut se plaindre : 

“ok tu veux te plaindre, je t’écoute, mais 5 minutes, après je ne t’écoute plus”.

C’est très important de mettre ses limites et de ne pas laisser les autres nous utiliser. 

C’est fondamental de vous donner et de donner aux autres des limites saines. 

Fréquentez des gens qui ne passent pas leur temps à se plaindre parce que vous n’allez rien trouver de positif avec ces personnes là.

C’est tout un état d’esprit parce que quand on se plaint, on attire des gens qui se plaignent. 

Déposez ce que vous avez à dire à votre personne de confiance et ensuite retournez à la joie d’être vivant et aux choses qui vous apaisent. 

Dites vous que vous êtes en vie et ayez de la gratitude pour cela. 

Dans notre école, on fait tout un travail pour que cela devienne un mode de vie sain pour vous. 

Choisissez comment vous voulez être et comment vous voulez vivre votre vie. 

Se plaindre et être heureux ce n’est pas très compatible.

Se plaindre et critiquer c’est finalement assez proche. 

Et vous, comment voulez-vous passer vos journées ?

Deuxième conseil : j’accepte que l’autre ait aussi raison

Il arrive souvent dans les relations que chacun reste sur une prise d’opinion en étant persuadé que c’est le bon avis, la bonne décision.

Est-ce que cela vous parle ? 

Nous vivons dans une société où l’on va se fâcher ou se plaindre parce que quelqu’un ne pense pas la même chose que nous. 

Or, chaque personne a le droit d’avoir ses opinions.   

Au fond, n’êtes vous pas d’accord avec cela ? 

D’ailleurs, si on réfléchit bien, l’autre, en fonction de ce qu’il a vécu, a raison aussi, cela est lié à son histoire. 

Tout comme c’est humain d’avoir envie de rester avec des gens qui sont comme nous, qui partagent nos opinions. 

Seulement, la vie ne se résume pas à chercher des personnes miroir. 

On peut se dire quand on reste avec une personne qui a un avis très tranché et différent du nôtre : 

“C’est pas grave, j’accepte que ton opinion soit différente, on peut tout de même rester amis”.

Quand on est thérapeute, on va accepter que notre client puisse avoir des avis différents. 

C’est quelque chose que l’on apprend dans nos formations.

D’ailleurs, cette clé est fondamentale pour vivre en société et être plus en paix.

J’ai écrit un article sur l’acceptation que je vous encourage à lire en cliquant sur ce lien.

Ouvrez votre cœur aux personnes que vous aimez pour d’autres choses que pour une prise d’opinion. 

Ouvrez votre cœur à la différence et proposez aux autres d’être dans la même attitude. 

Cette attitude positive va vous éloigner de la plainte. 

D’ailleurs, selon moi, cette invitation à être dans cette pensée est primordiale. 

Et si on passait un moment à être autrement ?

J’accepte dans mon cœur que l’autre puisse être différent aussi.

Troisième conseil : je vis et je me mets en mouvement chaque jour

Prendre soin de vous va également vous éloigner de la plainte. 

C’est votre responsabilité que de vous occuper de vous. 

Pour rester en bonne santé psychique, il est indispensable que vous preniez une heure pleine pour vous chaque jour à faire quelque chose que vous aimez et qui vous apaise. 

Apprenez à dire non aux autres pendant cette heure.

C’est votre moment d’intimité et de ressource personnelle. 

Faites quelque chose d’agréable pour vous comme par exemple lire un livre, écouter de la musique, faire une marche en pleine nature…

Le secret c’est de passer à l’action dans l’ici et maintenant. 

Il n’y aura jamais de meilleur moment que maintenant pour passer à l’action et prendre soin de vous. 

Quoi qu’il arrive dans votre journée, cette heure est pour vous. 

Sachez que quand vous vous dites “ce n’est pas le bon moment”, vous dites à votre cerveau que “ce n’est jamais le bon moment”. 

En vous ressourçant, vous allez gagner automatiquement une bonne énergie et vous n’aurez pas envie de vous plaindre ou d’entendre des plaintes. 

La Gestalt, une approche qui aide à avoir plus de liberté

Vous l’aurez bien compris, mettre de la forme dans votre vie va vous rendre plus accompli (e).

En étant plus accompli (e), vous allez vous éloigner naturellement de la plainte et vous allez recentrer vos relations dans une énergie positive.

N’est-ce pas plus gratifiant de passer une après-midi à rire avec une amie que de l’écouter vous raconter pendant des heures que sa vie est un désastre ?

En vous recentrant sur vous et en prenant soin de vous, vous allez indéniablement inspirer les autres.

Vous allez peut-être même laisser entrer de nouvelles personnes dans vos relations. 

Les élèves de notre école nous témoignent régulièrement à quel point la Gestalt a changé leur vie. Retrouvez leurs témoignages en cliquant ici.

Si vous voulez aller plus loin dans votre introspection sur vous ou si vous voulez démarrer votre nouvelle passion d’aider les autres, je vous invite à prendre rendez-vous avec un de nos conseillers pédagogiques. 

Lors de cet appel qui est gratuit, vous pourrez poser toutes vos questions sur nos formations. 

Il vous suffit de cliquer sur le bouton jaune ci-dessous et de choisir un créneau à votre convenance. 

On parle d’ailleurs de nous dans la presse dans cet article de Forbes et de Planète 360

Enfin, je vous invite à partager en commentaires vos ressentis à la lecture de cet article.

Je prends toujours beaucoup de plaisir à échanger avec vous 🙂

Alors, pourquoi pas vous ?

Showing 6 comments
  • Myriel
    Répondre

    Merci beaucoup pour cet article plein de bon sens et de bons conseils. Etant une personne naturellement optimiste et (parfois un peu trop) tournée vers les autres, je me rends compte en lisant vos mots qu’il m’arrive de ne pas être à l’écoute de mes plaintes personnelles, de les minimiser, voire de les comparer à celles des autres et me disant que les leurs sont plus importantes, plus légitimes. Mais en faisant cela je passe à côté de ce que je suis authentiquement. Je ne me laisse de coté et ne prends pas la peine de prendre ces 5 minutes dont vous parlez pour faire le point sur ce qui m’a déplu, sur mes « plaintes », afin de réellement m’en libérer.
    Je n’avais pas encore vu les choses sous l’angle que vous nous proposez, et je dois dire que cet article me fait beaucoup de bien.

    Merci encore.

    • Aurelie pour l’École Humaniste de Gestalt
      Répondre

      Merci pour votre partage Myriel

  • Lara
    Répondre

    A mon avis la plainte répétitive reflète notre position de  » passif » tandis qu’être acteur de sa vie présuppose prendre de la hauteur et intégrer que notre expérience ici et maintenant se déroule comme à l’école à un détail près, c’est qu’à l’école nous apprenons la leçon puis nous passons l’examen tandis que la vie nous présente des examens afin d’apprendre la leçon, grandir et acquérir de plus en plus de liberté et de sérénité dans la voie du milieu.
    Merci pour cet article ressourçant.

    • Aurelie pour l’École Humaniste de Gestalt
      Répondre

      Merci Lara pour votre message  🙏

  • Aurelie pour l’École Humaniste de Gestalt
    Répondre

    Merci pour cet article. J’ai compris il y a quelques semaines en arrière que j’étais entrée dans un rituel de plainte (tous le matins, au le ver, mal dormi, mal au dos). C’était pesant pour mon mari qui est très empathique). J’ai décidé de cesser il y a peu, et éprouve un soulagement, lui semble mieux.
    Merci pour le conseil d’autoriser 5 minutes aux autres, c’est une bonne alternative pour offrir une écoute et gérer ses émotions sur le lieu de travail.

    • Aurelie
      Répondre

      Merci pour votre retour Catherine 🙏

Leave a Comment

Contactez-nous

Bonjour, vous avez besoin d'information concernant nos programmes, nos formations, ou toutes autres demandes d'informations, alors écrivez-nous et nous reviendrons vers vous, dès que possible.