Psychologie : qu’est-ce que c’est ?

Psychologie : qu’est-ce que c’est ?

La psychologie est l’étude scientifique du comportement humain et de l’esprit. C’est une discipline multi-facettes comprenant de nombreux sous domaines tels que le développement humain, le comportement social, le comportement cognitif, les exemples sont très nombreux.

Ce n’est pas une science nouvelle, son origine remonte à la Grèce antique où de nombreux philosophes se sont penchés sur la question.

Mais il faut attendre l’ère moderne pour lui accorder davantage de crédit grâce à une approche plus médicalisée.

La psychologie et ses origines

Les premières théories faisant leur apparition ont donné place à deux hypothèses dominantes concernant le fonctionnement du cerveau et sa structure.

Le structuralisme est le nom d’une méthode développée par Wilhelm Wundt à la fin du XIXe siècle, le procédé consistait à décomposer les différentes phases mentales du cerveau humain.

En analysant le fonctionnement de l’esprit de manière structurée, il avait réussi à mettre l’accent sur les contrôles objectifs.

Les sujets d’expérimentation devaient raconter ce qui se passent dans leur tête, tout en effectuant une mission particulière. L’objectif était de mettre en avant l’introspection entraînée par le processus de recherche.

Malheureusement même si les premiers résultats étaient encourageants, le structuralisme s’est avéré une méthode peu fiable avec beaucoup trop de variations individuelles.

Wundt reste néanmoins considéré comme étant une personne influente de la discipline moderne grâce à son approche expérimentale.

Un autre psychologue américain très connu sous le nom de William James a développé une approche totalement différente par rapport au structuralisme.

Son nom, le fonctionnalisme repose sur la base que l’esprit change constamment et qu’il est inutile de chercher une structure de l’expérience consciente.

Plutôt que de se concentrer sur « comment le cerveau fonctionne », il a préféré se concentrer sur les objectifs des processus de raisonnement.

James a donc encouragé les psychologues à la recherche des causes sous-jacentes d’un comportement impliquant des processus mentaux.

Ces différents travaux de recherche et ses différentes analyses ont permis de faire des avancées majeures dans le comportement moderne.

L’évolution de la psychologie au cours des siècles

Depuis la fin du XIXe siècle, beaucoup de psychologues se sont penchés sur la question et aujourd’hui il n’est plus question de structuralisme ou de fonctionnalisme, ces approches autrefois dominantes ont été repoussé grâce à des études beaucoup plus fiables car reposant sur des faits.

Le plus célèbre d’entre eux, Sigmund Freud est considéré comme le psychologue le plus influent de la discipline.

Il préconise la théorie de la psychodynamique originale avec des théories et des idées utilisées par de très nombreux confrères.

On s’oriente davantage vers une approche contemporaine en adoptant des stratégies scientifiques aboutissant au comportementaliste. Cette méthode était réputée pour la dépendance à l’expérimentation contrôlée en laboratoire et le blocage d’éléments extérieurs invisibles causant le comportement.

Au cours du milieu du XXe siècle, elle a envisagé une approche plus humaniste, considérée comme la troisième force, elle propose l’importance de l’expérience subjective et du développement personnel.

Entre 1960 et 1970, une nouvelle révolution dans le monde de l’analyse psycho-thérapeutique a eu lieu, une approche cognitive s’appuyant sur une base scientifique très rigoureuse. L’objectif c’est l’application de ces différentes expérimentations aux maladies mentales, à la mémoire et au développement cognitif.

A noter que le psychothérapeute est une méthode est un professionnel dans le domaine de la psychologie qui vise à améliorer le bien-être de ses patients. Ce métier comporte plusieurs méthode dont la méthode Gestalt, approche innovante et ambitieuse de la psychothérapie.

Les objectifs et les attentes

Il existe quatre grands piliers indispensables permettant de décrire un comportement et si possible de le prédire.

Que ce soit sur des individus considérés comme normaux ou des individus atteints de maladies mentales, elle se doit de pouvoir expliquer un comportement actuel en se basant sur un vécu.

La première phase consiste à décrire un comportement cognitif, c’est le premier objectif de l’approche moderne. L’expérience la plus célèbre et celle du chien de Pavlov qui observait la réaction de son chien à chaque fois qu’il faisait retentir sa sonnette.

En répétant l’expérience régulièrement il a mis en évidence que le chien associé le bruit de sa cloche à de la nourriture, il l’avait conditionné avec un simple bruit.

Il a décrit tout simplement le résultat d’une expérience de manière objective ce qui lui donne un crédit scientifique.

Pavlov a participé au développement de la théorie du conditionnement classique, celle-ci est décrite avec un chien mais le processus reste identique avec l’être humain.

Elle cherche également à expliquer, une fois que le comportement a été décrit par des lois générales et de manière scientifique, il faut comprendre pourquoi un comportement se produit.

Souvent il n’y a pas une seule explication mais bel et bien plusieurs, les psychologues proposent leur hypothèse pour expliquer le comportement mais une fois de plus il s’agit d’une explication subjective qui ne reflète en rien une vérité absolue.

C’est certainement pour cela qu’elle est contestée chez de nombreuses personnes car elle repose sur des interprétations qui ne sont pas universelles et qui dépendent de l’analyse du psychologue.

Le troisième pilier important dans la discipline de la psychologie consiste en la prédiction d’un comportement.

Être en mesure de prédire un futur comportement à partir de résultats empiriques est une étape majeure dans le domaine.

Si une prédiction n’est pas confirmée alors l’explication qui a été fournie précédemment n’était pas fondée, elle doit être corrigée et revue.

L’exemple le plus frappant dans les phases de prédiction et celle des phobies.

Le conditionnement classique prédit que si un individu associe un résultat négatif à un stimulus extérieur, il peut développer une aversion aux stimulus, aboutissant à une phobie.

C’est l’idée générale de la phase prédicative de l’approche moderne.

Enfin le quatrième pilier repose sur le changement.

On décrit un comportement, on explique et on essaye de le prédire. Mais si c’est un comportement négatif il faut être capable de le changer en comportement positif. Une fois de plus, elle essaye d’apporter un contrôle d’un comportement. En se basant sur les causes sous-jacentes du problème, des thérapies de désensibilisation ou de comportement comportemental et cognitif permettent de réduire les troubles anxieux et autres troubles nuisant au bien-être de la personne.

Les domaines d’application larges

C’est un domaine très large, à partir du moment où on touche au cerveau humain, les possibilités sont toujours très nombreuses.

Néanmoins il existe plusieurs domaines et sous domaine d’application comme l’approche anormale, elle consiste à étudier les comportements anormaux de la psychopathologie. C’est un domaine qui est avant tout axé sur la recherche et le traitement des maladies mentales, les troubles sont parfois sévères et poussent les individus atteints de cette pathologie à être mis à l’écart de la société, dans des instituts spécialisés. L’approche anormale a donc une vocation thérapeutique.

Le psychologue biologique également connue sous le nom de biopsychologie, étudie les processus influençant le comportement et l’esprit. Toujours dans une approche scientifique, des outils à la pointe de la technologie telle que des I.R.M. sont utilisés pour mettre en avant les zones cérébrales stimulées au cours d’une expérience ou mettre en exergue les anomalies cérébrales. L’idée du psychologue biologique c’est de mettre en relation un comportement, une émotion ou un sentiment relié à une zone précise du cerveau en analysant comment se comportent les différentes liaisons nerveuses dans les endroits activés.

Le psychologue clinique se base sur l’évaluation et le diagnostic des troubles mentaux. C’est le domaine le plus couramment utilisé, la pratique repose sur la description des comportements entre individus atteints des mêmes symptômes pour essayer de trouver des points de similarité.

« Le psychologue comparé » se concentre sur le comportement animal, l’idée est de se baser sur un être vivant avec des fonctions beaucoup plus basiques pour ensuite les rapprocher du comportement humain. Cela fait d’ailleurs référence au test de Pavlov qui a été évoqué précédemment dans l’article.

Le psychologue de développement et le domaine qui connaît la plus forte croissance, le développement humain, transformer un comportement négatif en comportement positif, être capable de dépasser ses objectifs, de surmonter ses peurs, de trouver sa véritable place dans une société de plus en plus exigeante. Vous en avez certainement entendu parler à travers des psychologues ou à travers des coachs de développements personnels qui ont une approche très pédagogique.

Il existe encore bien d’autres domaines d’application comme le domaine légale, le psychologue de la personnalité ou sociale avec chacune leur propre approche et leur propre fonctionnement.

Ce qu’il faut retenir c’est que la psychologie est utilisée quotidiennement sans forcément que l’individu s’en rendre compte.

Une simple interaction sociale, notre façon de nous habiller, les petites habitudes que nous avons, tout est une question de psychologie et de raisonnement que nous avons à l’intérieur de nous-mêmes.

Grâce à des approches scientifiques contrairement à ce qui se faisait il y a un peu plus d’un siècle, les psychologues arrivent de mieux en mieux à cerner le comportement humain en développant des thérapies très fonctionnelles.

Chaque individu est différent, avec ses propres gènes, son propre passé, il n’y a donc pas de thérapie universelle mais il faut au contraire prendre en compte les particularités de chaque personne pour que le processus soit véritablement efficient.

Showing 8 comments
    pingbacks / trackbacks

    Leave a Comment

    Contactez-nous

    Bonjour, vous avez besoin d'information concernant nos programmes, nos formations, ou toutes autres demandes d'informations, alors écrivez-nous et nous reviendrons vers vous, dès que possible.

    Wébinaire Exclusif

    Comment devenir un bon thérapeute

    avec Arnaud Sébal

    Directeur de l'Ecole Humaniste de Gestlat
    close-link