Chat with us, powered by LiveChat

Psychologie comportementale : qu’est ce que c’est ?

Qu’est-ce que la psychologie comportementale ?

On me parle régulièrement de la psychologie comportementale. Cette forme de thérapie est en vogue depuis quelques années en Europe et aux Etats-Unis. 

Je vous en parle ici pour que vous puissiez faire la différence avec la Gestalt.

En effet, ces deux formes de thérapie divergent.

La psychologie comportementale est une thérapie dite brève.

Elle suggère que tout symptôme d’anxiété ou de phobie est la marque d’un comportement inadapté acquis par l’individu au cours de son enfance.

D’ailleurs, dans la psychologie comportementale, le praticien est plus directif que dans les autres formes de thérapie.

Alors qu’en Gestalt thérapie, le rôle du thérapeute ou du praticien est plutôt orienté vers un esprit de co-création avec son client.

Dans la psychologie comportementale, le praticien compte sur l’engagement total du patient. 

Il lui propose de faire des exercices en dehors des séances afin de s’assurer de son implication.

Il va ainsi l’aider à se débarrasser de ses comportements problématiques et répétitifs. 

Quelle est l’origine de la psychologie comportementale?

La psychologie comportementale est apparue au milieu du XXème siècle.

A peu près au même moment sort l’ouvrage fondateur de la Gestalt, intitulé “Gestalt-thérapie”,  coécrit par Perls, Hefferline et Goodman. 

C’est en 1924 que les premières thérapies comportementales sont mises au point par Mary Cover Jones.

Elle les a utilisées pour aider des enfants à faire face à leurs phobies.

Mais c’est surtout entre 1950 et 1960 qu’ont lieu les plus grandes avancées en matière de psychologie comportementale, grâce au travail d’Albert Ellis.

Il met en avant l’hypothèse que les problèmes des personnes puissent être liés aux comportements mis en place depuis l’enfance.

Qui est concerné par la psychologie comportementale ?

Elle peut être utilisée sur les enfants, les adolescents et les adultes. 

Son efficacité est reconnue pour les personnes atteintes de certains troubles :

trouble du sommeil, alimentaire, TOC,

sur les addictions,

les syndromes de stress post-traumatique,

les phobies et l’anxiété.

Chez les enfants, il y a d’excellents résultats dans les cas d’hyperactivité, d’énurésie et dans les divers troubles scolaires. 

Alors que la Gestalt-thérapie que nous enseignons à l’école humaniste de Gestalt  s’adresse aux aussi bien à des personnes en souffrance, tout comme aux personnes qui sont à la recherche d’un épanouissement. 

Un Gestalt thérapeute peut aussi bien recevoir une personne qui a besoin d’une aide pour traverser un moment de crise tel qu’un deuil, ou une personne qui veut travailler sur elle en suivant une approche en harmonie avec la vie qu’elle désire.

Y-a-t-il des personnes pour qui la psychologie comportementale est contre-indiquée ?

Il n’y a pas à proprement parler de contre-indication à faire appel à la psychologie comportementale.

Cependant, ce type de thérapie peut effectivement être moins performant sur certaines personnes : 

-celles qui ne prennent pas vraiment leur thérapie au sérieux et qui attendent plutôt que ce soit le professionnel qui trouve les solutions 

-les personnes sous médication puisque la thérapie comportementale n’est qu’une aide supplémentaire pour arriver sur les voies de la guérison.

-les personnes qui n’ont pas vraiment choisi leur approche ou leur thérapeute auront du mal à avoir des résultats. 

En Gestalt, nous avons un concept qui est très fort dans notre école : 

Chaque personne qui suit une thérapie doit se sentir bien avec le professionnel mais aussi la méthode qu’il utilise.

Notre approche est en fait très différente de la psychologie comportementale. 

Je vous recommande d’ailleurs la lecture de cet article pour en savoir plus sur le sujet : 

Quelle approche thérapeutique choisir pour devenir thérapeute ?

Comment se déroule une consultation de psychologie comportementale ?

Il existe plusieurs types de thérapies dans la psychologie comportementale : les thérapies cognitives, de mindfulness etc…

En règle générale, une thérapie comportementale est bien plus rapide qu’une psychanalyse, mais cela peut varier selon la difficulté du problème à traiter. 

Dans un premier temps, il faut compter 3 à 5 séances de démarrage.

Ces séances servent à mettre en place la meilleure stratégie possible afin de comprendre et d’aider le client. 

Elles sont principalement basées sur une auto-évaluation du patient et c’est à ce moment que ce dernier note ses objectifs et ce qu’il souhaite obtenir comme résultats.

Puis vient la phase de traitement à proprement parler.

On mise sur une vingtaine de séances, dont le nombre peut varier selon le trouble mais aussi les progrès effectués par le patient.

Ces séances de 45 à 60 minutes, se déroulent de manière hebdomadaire et sont structurées selon les premières séances effectuées.

Normalement, tout est planifié en amont.

Viennent au final environ 3 séances de post-traitement qui permettent de savoir si le patient a su maintenir ses objectifs et si tout se passe bien.

En Gestalt, l’approche est très différente, plus orientée vers le lien entre le thérapeute et son client. 

Je vous laisse découvrir un aperçu dans cet article. 

Quel type d’exercice peut-on trouver dans une thérapie comportementale ?

Le professionnel comportementaliste dispose de nombreux outils pour aider son patient à aller mieux sur un délai finalement assez court.

Voici quelques exemples: 

La désensibilisation systématique de Wolpe : Cette méthode s’appuie sur le fait de détendre le patient et de le confronter petit à petit à des stimuli de plus en plus anxiogènes.

Il faut que le patient soit calme et serein pour qu’on le mette face à ses peurs, de la moins importante à la plus stressante.

Cette approche nécessite plusieurs séances, qui amèneront finalement le sujet à appréhender ses peurs avec un sentiment de détente.

Les jeux de rôle : principalement utilisée dans le cadre du développement personnel, cette technique implique une forte communication entre le patient et le professionnel.

En effet, le patient garde son rôle et le professionnel lui donne la réplique.

Il s’agit de faire comprendre au patient sa façon d’agir et de communiquer face à une situation.

Bien entendu, il existe d’autres exercices tels que le biofeedback, la restructuration cognitive, le modeling ou encore l’exposition avec prévention de la réponse.

Les exercices de la psychologie comportementale sont riches et variés, d’où l’importance de mettre en place un plan d’action avec le professionnel qui vous suit.

En Gestalt, vous expérimentez une palette d’exercices très variés.

Si vous souhaitez découvrir la Gestalt, je vous invite à découvrir notre stage Nouveau Départ.

Pendant ce stage de deux jours, vous allez vivre un très bel échantillon de ces exercices, comme la page blanche, la boîte de transformation ou la fameuse chaise vide

Quelle est la différence avec la Gestalt ?

La Gestalt thérapie que nous enseignons à l’école Humaniste se concentre sur la communication non verbale et verbale. 

La posture, les gestes, la respiration ou encore le ton de la voix ont un rôle crucial en Gestalt puisqu’ils sont le lien avec notre corps. 

Votre esprit peut dire oui alors que de son côté, votre corps dit non ou inversement. 

Dans ce cas bien précis, cela va créer une dissonance en vous, sans même que vous vous en rendiez compte.

Le corps est très révélateur de votre état intérieur : 

tensions dans la nuque, dans les épaules, le dos, 

lourdeur dans l’estomac, problème de digestion, trouble du sommeil etc… 

Le Gestalt thérapeute va aider son client à réconcilier son corps et son esprit, pour qu’il se sente aligné à lui-même et à ses valeurs.

La Gestalt thérapie, une formidable opportunité pour débloquer les problèmes relationnels

La Gestalt thérapie vise à mettre ou remettre en mouvement ce qui s’est figé : 

un événement douloureux, 

des points de blocage dans les émotions 

une baisse de l’estime de soi. 

La Gestalt est aussi une philosophie de vie qui nous apprend à réguler nos émotions, à faire des choix et à assimiler les nouvelles expériences de la vie.

En Gestalt, il existe une vraie relation thérapeutique qui permet de créer une alliance très forte entre le thérapeute et son client. 

Si vous avez souhaitez goûter à l’expérience de la Gestalt, je vous invite à réserver un appel de découverte avec un de nos conseillers pédagogiques. 

Lors de cet appel qui est gratuit, vous pourrez poser toutes vos questions sur nos formations. 

Et si ce rendez-vous pouvait changer votre vie ? 

Dernier point : 

Partagez-moi vos résonances en commentaire en bas de cet article, j’adore vous lire 🙂 

Laissez un commentaire

Contactez-nous

Bonjour, vous avez besoin d'information concernant nos programmes, nos formations, ou toutes autres demandes d'informations, alors écrivez-nous et nous reviendrons vers vous, dès que possible.