Psychothérapeute : tout savoir sur le métier de psychothérapeute

Un psychothérapeute est en quelque sorte un « créateur de bien-être ». La mission de ce professionnel de la santé psychique consiste en effet à accompagner une personne et lui proposer des moyens d’évolution vers un état de mieux-être.

Le mal-être nous guette tous. Qu’il relève du domaine social, familial, professionnel, affectif, relationnel, existentiel, sexuel ou psychologique, la psychothérapie propose de multiples méthodes et techniques pour le soulager, le comprendre et le remplacer par des sentiments plus positifs.

La Gestalt thérapie a fait ses preuves comme approche psycho thérapeutique et comme philosophie de vie. Elle est adoptée par un grand nombre de praticiens comme leur méthode de prédilection, et elle est plébiscitée par les patients.

Qu’est-ce que la psychothérapie ?

Cette branche des sciences humaines a suscité de nombreux débats et a reçu plusieurs définitions, ce qui témoigne de son intérêt et de sa vivacité.

La FF2P la présente comme « Une science humaine qui tend au développement harmonieux de la personne et au soulagement de son mal-être ».

Pour le législateur canadien, elle constitue un traitement psychologique de toute souffrance résultant d’une perturbation comportementale (extrait de définition).

Deux points méritent d’être détaillés pour une meilleure conceptualisation. Le premier porte sur la différence avec les autres disciplines du psychique. Quant au deuxième, il porte sur les différences entre les courants et les techniques.

Différence entre psychologue, psychiatre, psychanalyste, psychothérapeute

Au-delà du très imprécis mot « psy » voici quelques éléments distinctifs qui délimitent le champ de chaque terme ou métier.

Le psychologue clinicien

Un psychologue est un acteur du domaine de la santé qui a suivi une formation universitaire fondamentale – Licence + Master – assortie d’un stage en psychologie clinique. Il est titulaire d’un diplôme d’état. Ses années d’études lui permettent de maîtriser les grandes lois régissant le comportement humain, pour étudier l’état psychique et émotionnel d’un individu et l’accompagner, par le biais d’entretiens à visée thérapeutique, vers un état de mieux-être.

Le psychiatre

Un psychiatre est tout d’abord médecin ; sa spécialisation ultérieure dans la santé  mentale lui permet de mener des séances thérapeutiques au même titre que le psychologue. Le psychiatre a en plus autorité à prescrire des médicaments (antidépresseurs, anxiolytiques, psychotropes divers), proposer ou imposer une hospitalisation dans un centre spécialisé.

Le psychanalyste

C’est un praticien adepte de la méthode d’investigation psychique inventée par Sigmund Freud. Il peut s’agir d’un psychologue, psychiatre, mais pas nécessairement. Les séances d’expression, écoute, interprétation et orientation se déroulent traditionnellement autour du classique divan.

Le psychothérapeute

Depuis 2004 le titre de psychothérapeute est réglementé en France, et son utilisation est réservée aux professionnels titulaires d’un diplôme d’état de docteur en médecine ou de psychologue clinicien.

… Et bien d’autres thérapeutes

Il existe aussi en France des écoles privées, reconnues par les organismes nationaux de certification, qui proposent des formations diplômantes de grande qualité permettant de pratiquer la psychothérapie. Les diplômés peuvent utiliser le titre générique de praticien en psychothérapie. Certaines approches donnent aussi un titre qui indique leur méthode, comme Hypno-thérapeute, ou Gestalt-thérapeute.

Tous les praticiens cités ont la latitude de choisir l’approche thérapeutique qui leur semble le mieux convenir à l’accompagnement des personnes. Soulignons à cet égard qu’il existe une multitude de méthodes (près de 400 techniques recensées).

Les écoles de pensée s’affrontent, des controverses subsistent. Cependant il est à souligner que la majorité des méthodes donnent de bons résultats.

Le choix de la bonne école Paris qui enseigne une méthode gestalt éprouvée est un gage de succès dans ce passionnant domaine qui vise à procurer des bienfaits à toute personne vivant un mal-être.

Quels sont les bénéfices de la psychothérapie ?

Erik Erikson les a bien résumés : « Ce n’est pas en premier lieu pour éclairer un passé inchangé qu’on a recours à la psychothérapie, mais parce qu’on n’est pas satisfait du présent et qu’on désire rendre meilleur son avenir ». C’est la vision de l’ici et maintenant.

Toutes les approches visent le mieux-être, un fonctionnement plus conscient, plus confortable et plus responsable, avec votre environnement et vis-à-vis de vous-même. Vos ressources personnelles, conscientes et inconscientes, sont les piliers de cette quête du bien-être.

Entamer une thérapie est un voyage passionnant aux confins de vous-même et de votre relation avec les autres.

Nous pouvons classer les bienfaits en :

Effets immédiats

  • Sentiment d’apaisement de ne plus être seul, de se sentir écouté et de pouvoir déposer sa douleur auprès d’une personne de confiance.
  • Meilleure délimitation de la source du mal-être.
  • Mise à jour des motivations inconscientes et des prétextes.
  • Soutien lors des moments éprouvants pour défaire les noyaux émotionnels douloureux.

Effets à long terme

  • Qualité de vie meilleure.
  • Souplesse de fonctionnement et faculté d’adaptation des comportements aux diverses situations.
  • Transformation des croyances limitantes.
  • Distanciation face aux comportements négatifs d’autrui.
  • Meilleure communication, écoute et observation de l’autre.
  • Renforcement de l’autonomie individuelle et optimisation de ses ressources personnelles.
  • Réparation de soi, ouverture vers l’avenir après cicatrisation des blessures du passé.
  • Etc…

La qualité de la relation entre le praticien et le patient est un facteur important pour le bon déroulement des séances et de la thérapie. Il va sans dire que la maîtrise par le thérapeute de sa technique et la qualité de sa formation sont aussi déterminantes.

De l’importance de l’attitude du thérapeute

La posture du praticien / thérapeute lors des séances est essentielle. En effet, le processus de changement est fortement influencé par la faculté de ce dernier à instaurer une atmosphère de bienveillance et de confiance dès le début des séances, par son empathie et son absence de jugement. Les professionnels parlent d’alliance thérapeutique et de dynamique relationnelle. En Gestalt-thérapie la relation thérapeutique est un thème central.

Cette posture s’acquiert en suivant de solides programmes de formation théorique et pratique. Les meilleures écoles intègrent cette dimension à leur cursus de formation.

De la méthode et de la technique utilisée

On estime à près de 400 le nombre de méthodes et de techniques en Amérique du Nord et en Europe. Plusieurs propositions de classement ont été émises par des fédérations et des écoles de pensée.

Le courant humaniste-existentiel

Il part d’un double constat :

  • la psychologie est devenue froide, scientifique et déshumanisée ;
  • l’homme est transformé en machine de production sociale, sans vie émotionnelle.

L’alternative est de remettre l’humain au centre de la psychothérapie.

La Gestalt-thérapie relève de ce courant. C’est une approche thérapeutique, et c’est aussi une philosophie de vie. Le praticien en est le premier bénéficiaire. Encore plus singulier, les étudiants en Gestalt s’imprègnent de cette vision de la vie et deviennent eux-mêmes plus heureux. C’est le constat fait par le fondateur de l’École Humaniste de Gestalt durant sa longue carrière.

La Gestalt-thérapie prend en compte tous les aspects de l’humain, considéré dans une globalité : pensée, émotions et corps. Votre interaction avec votre environnement est considérée comme un facteur central affectant votre bien-être.

Le courant cognitivo-comportemental

Ces thérapies, aussi nommées TCC, défendent l’idée que notre réaction face aux « aléas de la vie » est plus importante que l’événement. Il s’agit alors de modifier notre perception de ce qui nous arrive pour en faire sortir des effets bénéfiques.

Le courant systémique

Par système, il faut entendre un ensemble d’éléments en interaction et qui vise une finalité. Vous, moi, nos familles et nos entreprises sont autant de systèmes.

Pour la psychothérapie systémique, améliorer un dysfonctionnement ne nécessite pas nécessairement un retour au passé. Il faut agir sur le présent et prendre en compte toutes les modifications en chaîne du système : une famille, un couple, une équipe.

Le courant multi-référentiel

Le praticien se réfère à plusieurs cadres et associe plusieurs méthodes. Pour y parvenir, il doit posséder une bonne formation de base sur les méthodes sélectionnées ainsi que la capacité à bâtir une démarche cohérente.

Le courant psychanalytique

« Freud a inventé la seule méthode moderne de psychothérapie fondée sur l’exploration de l’inconscient et de la sexualité » (E. Roudinesco). Cette citation est une bonne définition de cette discipline.

Au niveau pratique, la technique psychanalytique est un traitement par la parole, ou talking cure. La position classique du patient, allongé sur le divan, n’est plus une règle sacrée. Plusieurs techniques dérivées de la psychanalyse freudienne se sont développées : consultation psychanalytique, thérapies d’inspiration analytique, etc.

Comment devenir psychothérapeute / thérapeute ?

Un psychologue ou un psychiatre en exercice peut affiner son savoir et savoir-faire en suivant une formation portant sur une technique thérapeutique particulière : TCC, Gestalt-thérapie, PNL… Il en fera son approche de référence. Le même cas de figure se pose pour les autres professionnels du bien-être, de la relation d’aide et de l’accompagnement thérapeutique.

Les formations sont assurées par l’université ou par des écoles privées. Les programmes incluent des volets théorique, méthodologique et psychopathologique. La Gestalt-thérapie propose également dans son cursus une formation approfondie à l’accompagnement thérapeutique sous forme de « practicums ».

Dans l’approche de la Gestalt-thérapie la formation est ouverte aux personnes n’ayant pas d’antériorité dans les métiers de la relation d’aide. Il pourra s’agir soit de managers aspirant à améliorer leurs compétences professionnelles (un titre de Gestalt-praticien rehaussera le profil d’un Directeur des Ressources Humaines…), voire à se reconvertir dans la relation d’aide, soit de personnes désirant améliorer leur qualité de vie et leur regard sur elles-mêmes et sur les autres. Il n’est d’ailleurs pas requis de vouloir absolument devenir praticien pour suivre cette formation. Elle est aussi un puissant outil de développement personnel.

 

Quelle que soit sa méthode de référence, un psychothérapeute / praticien en psychothérapie vise à améliorer votre qualité de vie. Il vous aide à développer vos potentiels, à changer votre regard sur vous-même, sur l’autre, et sur le fabuleux voyage appelé UNE VIE.

Showing 6 comments
    pingbacks / trackbacks

    Leave a Comment

    Contactez-nous

    Bonjour, vous avez besoin d'information concernant nos programmes, nos formations, ou toutes autres demandes d'informations, alors écrivez-nous et nous reviendrons vers vous, dès que possible.